jeudi 27 avr 2017

L’assurance logement

L’assurance logement

Le logement fait partie intégrante de la vie de chacun et représente à la fois le lieu d’hébergement mais aussi le lieu où se trouve les biens personnels importants ou précieux de chacun. La souscription d’une assurance logement garantit la protection de cette habitation en couvrant un grand nombre de risques et permet de pallier aux éventuelles conséquences d’un dégât.

Fonctionnement

Par le biais d’un contrat d’assurance, l’assurance logement offre alors une sécurité du lieu d’habitation et des biens personnels. Englobant une couverture contre de nombreux dégâts, cette assurance s’avère indispensable pour profiter de son logement en toute tranquilité. Différents types de contrats existent, différents pour le propriétaire ou le locataire. De même, les risques couverts font l’objet de différents contrats en fonction de la situation de chacun.

L’assurance du locataire

La loi exige du locataire une assurance habitation car on pourra lui imputer tout dégât occasionné pendant l’occupation de son logement. Le minimum nécessaire est une assurance contre les risques locatifs qui englobe la prise en charge des dégâts suite à un incendie, une explosion ou un dégât des eaux et prend en charge les défauts de paiement du loyer ainsi que les dégradations faites dans le logement pendant son utilisation.

Cependant, ce type d’assurance ne couvre pas les biens du locataire et il lui est souvent recommandé d’opter pour une assurance multirisques complète. La présentation d’une attestation d’assurance est demandée par un grand nombre de propriétaires et cette clause est inclue dans la majorité des bails, mettant l’accent sur le fait que celui-ci peut être rompu en l’absence d’assurance. Il est important néanmoins de préciser que celle-ci n’est pas obligatoire en cas de location saisonnière ou en cas d’utilisation d’un logement de fonction.

L’assurance du propriétaire

Pour les propriétaires, même si celle-ci est vivement recommandée, la souscription d’une assurance reste facultative. Son absence pourrait conduire à une non-indemnisation de dégâts causés ou subis. De ce fait, une assurance multirisques habitation représente une garantie indispensable.

Dans le cas de la location d’un bien, le propriétaire reste quoi qu’il en soit responsable de l’état du logement mis à disposition et les réparations inhérentes à la décence de celui-ci lui sont imputées. Il peut s’agir de l’entretien du chauffage, de l’électricité et de la plomberie. Dans ce cas, une assurance responsabilité civile avec des clauses spécifiques de recours permettent d’être couverts contre les défauts de construction ou d’entretien régulier du logement.

Règlement des sinistres

En cas de sinistre, la déclaration de celui-ci doit être effectuée dans les 5 jours suivants pour être indemnisé. La prise en charge de celui-ci est fonction du type d’assurance souscrite. Ainsi, l’assurance multirisques habitation prend en charge un grand nombre de dégâts liés au logement et aux biens et une assurance responsabilité civile couvre les éventuels dommages causés à un tiers.

Dans la majorité des cas, la compagnie d’assurance doit être prévenue par lettre recommandée avec les justificatifs nécessaires. Une plainte est indispensable en cas de vol ou de cambriolage, un constat amiable est exigé en cas de dégât des eaux. Le cas d’un incendie est différent car il nécessite l’avis d’un expert mais celui-ci pourra néanmoins demander des factures des biens possédés. Dans le cas de catastrophes naturelles, ceci fait l’objet d’un arrêté interministériel et l’assurance dédommage alors les zones définies après la déclaration de l’assuré dans le délai imparti de dix jours après le sinistre.

Ne manquez pas de consulter ces articles :