jeudi 19 oct 2017

La radinerie, une habitude qui a changé les modes de consommation en France

La radinerie, une habitude qui a changé les modes de consommation en France

Les sites web nous incitent à devenir radins sans que nous en ayons vraiment conscience. Avec des slogans publicitaires comme « achetez moins cher » ou « achetez à prix discount », les sites d’e-commerce nous conduisent à devenir avares, mais à bien y penser, est-ce vraiment une mauvaise chose ? Les analystes répondent que non. En effet, la radinerie nous conduit à faire des économies, pas forcément « forcées ». L’État est même sur le point d’encourage la pratique (euh, c’est ce que l’on souhaite).

Radinerie et crise économique

Radinerie-le-meilleur-du-pire_exact780x585_l

La radinerie est une séquelle de la crise qui est encore en train de persister. Cette dernière décennie, les Français se sont mis à consommer malin. Dans certaines régions, la radinerie est devenue un sport national. En 2014, l’analyste Nielsen a affirmé qu’en 2014, les Français ont pu économiser 3.7 milliards en utilisant les codes promos offerts par les e-commerces. Dans chaque Français sommeille un radin qui ne désire qu’être réveillé. Le radin moderne est l’archétype du consommateur qui dépense intelligemment son budget. Pour faire des économies, il s’informe sur le net et effectue des comparatifs pour épargner son budget et ça marche. Les bons plans ne se refusent pas, surtout lorsqu’ils nous permettent d’acheter 3 à 4 fois moins cher.

Radinerie et mode

rennes.radin-maladif-il-photocopiait-les-bons-de-reduction

Consommer malin est aujourd’hui une mode, tout spécialement depuis qu’internet est devenu mobile. Le site de référence pour les radins a mené une enquête qui aurait permis de révéler que 58 % des consommateurs utiliseraient régulièrement des coupons de réduction. 56 % des consommateurs accumulent les cartes de fidélité et passent la plus claire partie de leurs temps à chasser des codes promos. Si certains consommateurs débusquent les bons plans par nécessité, les autres le font par pure distraction. Récemment, une nouvelle race de radins vient de voir le jour, il s’agit de ces consommateurs qui collectionnent les cagnottes offertes par les sites et les échanger ensuite par des cadeaux sous la forme de voyage. Oui, la radinerie a vraiment ses avantages, il suffit tout simplement d’en profiter à bon escient.

La radinerie est définitivement une meilleure forme de consommation

Je-suis-radin-e_imagePanoramique647_286

Certains consommateurs sont radins sans qu’ils en aient conscience. En effet, toutes les formes de collaboration peuvent être considérées comme de la radinerie. Dans le secteur professionnel, on appelle ce concept l’économie collaborative. Vous êtes un radin si vous partez au travail en covoiturage comme 25 % des consommateurs actuels. Vous l’êtes également si vous avez l’habitude d’acheter en groupe, comme il en est le cas de 38 % des consommateurs actuels. Vous êtes une radine si vous êtes un adepte du Do It Yourself. Être radin n’est pas du tout une mauvaise qualité, dans la mesure où faites attention à vote manière de dépenser.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !