vendredi 22 sep 2017

Le Cloud Computing pour les cabinets d’avocat

Le Cloud Computing pour les cabinets d’avocat

Traditionnellement, ce sont les agences web et les acteurs de la technologie de l’information qui ont recours au Cloud Computing. Pourtant, les avantages que ces technologies procurent s’étendent bien au-delà du domaine de l’IT. Les cabinets d’avocat peuvent très bien en tirer profit. C’est même conseillé dans certaines conditions.

Le Cloud Computing : la dématérialisation sans frontière

À l’ère du numérique, il n’est plus nécessaire de disposer en interne d’une infrastructure informatique adéquate stocker les données sensibles. De même, la numérisation réduit considérablement l’espace dédié aux documents et dossiers physiques. Avec le Cloud Computing pour les entreprises, les données sont accessibles en tout temps et en tout lieu.

Pour un cabinet d’avocat, cette technologie est bénéfique à bien des égards :

  • Plus besoin d’emmener des piles de documents, seulement le strict nécessaire
  • Possibilité de traiter un dossier à distance et en temps réel
  • Partage de données
  • Création d’une plateforme collaborative privée
  • Accès illimité et suivi permanent à l’espace cloud…

C’est donc une solution économique dans la mesure où il ne faut pas s’y connaitre en informatique pour l’adopter, donc, pas besoin de recruter des informaticiens. Elle évite à la société d’investir dans des matériels informatiques sophistiqués. De ce fait, elle ne nécessite aucune maintenance et entretien informatique.

De plus, un contrat cloud ne dispose pas d’engagement de longue durée envers le fournisseur. L’entreprise est donc libre, pour une raison ou pour une autre, d’y mettre un terme. La société a le choix entre un abonnement mensuel ou à la demande.

Le Cloud Computing, une solution sécuritaire

Pour un cabinet d’avocat, un dossier perdu, abîmé et inutilisable, égaré, volé ou autre peut avoir des conséquences dramatiques pour lui-même et pour ses clients. Un incendie, un accident ou un cataclysme naturel peut également détruire des documents. Tous ces risques n’ont pas lieu d’être avec le Cloud Computing pour les entreprises.

Les données sont hébergées dans des data centers hypersécurisés 24h/365j par un service de sécurité professionnel. En ce qui concerne le piratage informatique, l’accès est chiffré et compte plusieurs niveaux de sécurité, rendant ainsi toute intrusion non autorisée quasi impossible.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !