vendredi 22 sep 2017

L’assurance du crédit à la consommation

L’assurance du crédit à la consommation

Lors de la souscription d’un crédit à la consommation, l’emprunteur peut choisir d’y assortir une assurance pour se prémunir contre certains risques. Cette assurance, même si elle est vivement conseillée par les organismes prêteurs, reste facultative.

Risques couverts

L’emprunteur peut librement opter pour une compagnie d’assurances ou une assurance particulière sans que celle-ci ne soit nécessairement celle proposée par le contrat de crédit. L’assurance liée au crédit garantit une protection contre le décès de l’emprunteur, la maladie, l’invalidité ou le chômage.

Une assurance particulière est prévue, la convention AREAS, pour les personnes qui possèdent des problèmes de santé ne permettant de souscrire une assurance classique. Le choix d’une assurance permet alors de bénéficier d’un relais en cas d’incapacité d’honorer ses mensualités face à une situation difficile. L’assurance se charge alors de régler les mensualités à la place de l’emprunteur.

Le contrat

L’obtention d’un contrat d’assurance associé à un crédit à la consommation se fait souvent après le renseignement d’un questionnaire médical déterminant les risques du client. L’assurance  va alors calculer un montant de cotisation en conséquence. Le client est donc tenu de donner des informations exactes car ce contrat d’assurance peut être rompu si ce n’est pas le cas.

Une fois le questionnaire étudié par la société d’assurances, celle-ci transmet une proposition au client notifiant l’ensemble des garanties proposées et celles qui ne sont pas couvertes par le contrat. Cette proposition indique les conditions pour que les garanties soient applicables ainsi que le montant des cotisations, soit annuelles, soit mensuelles.

Le coût total de l’assurance doit également être mentionnée. L’assurance est valable à partir du jour de signature de même que les cotisations qui sont dues à partir de ce moment là.

Les risques aggravés

Certaines personnes sont considérées comme des personnes présentant des risques aggravés, notamment en cas de problèmes de santé importants. Ces personnes ont en général des refus des établissements d’assurances classiques. La convention AREAS a donc été créée pour pallier à ce genre de problème et permettre à chacun de bénéficier d’une assurance adéquate.

Cette convention ne requiert aucun questionnaire médical et assure alors les personnes concernées jusqu’à hauteur de 17 000 euros. Certaines conditions sont néanmoins requises notamment concernant la durée du crédit qui doit être au minimum de quatre ans ainsi que l’âge de l’emprunteur qui doit avoir moins de 50 ans au moment de la demande d’assurance. Une déclaration sur l’honneur est demandée pour s’assurer que la personne ne cumule pas plusieurs prêts et ne dépasse pas le montant maximal de 17 000 euros réglementaire.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :