mercredi 22 nov 2017

Crédit à la consommation, la carte privative

Crédit à la consommation, la carte privative

Certains crédits à la consommation sont assortis d’une carte de crédit qui permet d’effectuer ses achats directement auprès des différentes enseignes. Celle-ci peut être obtenue dans certains magasins ou par le biais de sociétés de crédit mais ne correspond pas à un service bancaire.

Conditions de la carte privative

La carte privative correspond toujours à un crédit et de ce fait, la délivrance d’une carte privative doit être soumise aux mêmes règles d’information de l’emprunteur et de garantie de solvabilité du client que pour les autres crédits.

Une offre préalable est donc remise à l’intéressé concerné soit un crédit classique ou renouvelable, indiquant également le montant accordé au client ainsi que le coût total du crédit. Comme pour les autres crédits, le client peut après signature, faire jouer son droit de rétractation et décider de renoncer à ce prêt. Le contrat signé comporte le document correspondant à renvoyer dans ce cas.

Présentation de la carte

La carte privative doit indiquer qu’elle représente une carte de paiement et que dans certains cas elle fait également office de carte de fidélité. La carte privative possède des avantages certains puisqu’elle permet au client le choix de régler ses achats directement ou de bénéficier d’un règlement à crédit ou en petites mensualités.

Il peut donc utiliser sa carte privative comme une carte de paiement classique ou l’utiliser comme une carte de crédit. En cas d’utilisation classique, le client utilise via sa carte le montant qui lui a été alloué et devra alors rembourser comme prévu dans le contrat selon les échéances accordées.

Dans le cas de l’utilisation d’un crédit renouvelable, il utilise également le montant du prêt qui lui a été accordé mais au fur et à mesure de ses remboursements, il va se reconstruire un capital qu’il pourra de nouveau utiliser. La carte privative peut également permettre, selon le contrat signé de payer en trois fois ou de bénéficier d’un paiement différé, souvent trois mois après l’achat. En général, le paiement comptant est uniquement utilisé pour les petites sommes.

Fin du contrat

Le contrat donnant droit à une carte privative est en général d’une durée d’une année, reconductible chaque année dans la limite maximale de trois ans. Chaque année, en respectant un préavis de trois mois avant la fin du contrat, l’emprunteur peut notifier qu’il ne souhaite pas renouveler le contrat. La carte privative est alors bloquée et l’ensemble des sommes dues doivent donc être remboursées en intégralité.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :