jeudi 19 oct 2017

Les mauvais chiffres de l’économie américaine au premier trimestre

Les mauvais chiffres de l’économie américaine au premier trimestre

Les analyses concernant la grande puissance américaine pour les trois premiers mois de l’année sont étonnantes. Le PIB enregistre une baisse record de 2,9 % ce qui est une configuration qui n’avait pas eu lieu depuis la crise financière qui avait ébranlé le monde.

Des estimations à prendre en compte

Profitez des complémentaires retraites

La situation est d’autant plus étonnante que le département du commerce estimait certes un recul mais qui ne devait pas dépasser 1%. Avec un tel chiffre, il semblerait que le problème de l’économie américaine soit beaucoup plus profond qu’il n’y paraisse. Le dernier trimestre 2013 avait enregistré une hausse de 2,3 % sur son PIB donc le basculement de situation est à analyser pour mieux comprendre le phénomène.

Si le froid particulièrement intense connu par les Etats-Unis est un élément de réponse, il ne peut constituer à lui seul la cause du problème dans son entier. Les efforts à faire sur l’économie de la part du gouvernement américain sont donc encore importants. Face à un PIB en baisse, le chômage a largement augmenté et la consommation de la part de ménages a eu tendance à reculer.

Une économie américaine apte à repartir

Un projet pour plus de transparence

Après une période de recul à de nombreux niveaux notamment dans la production et l’exportation, le pays a pris peu de temps pour réagir car les ventes immobilières sont reparties à la hausse avec une augmentation supérieure à celle enregistrée ces six dernières années. Les biens matériels connaissent également un franc succès et les habitants affirment se sentir en confiance et retrouver le moral qui leur faisait défaut depuis la crise financière.

Les prévisions sont désormais plutôt bonnes puisque les économistes évaluent le rebond du deuxième trimestre avec une hausse de la croissance de 3%, ce qui est un chiffre plutôt important. Le pays prend largement en compte les avertissements du premier trimestre qui lui rappellent que l’économie est fragile et qu’il est indispensable de penser une stratégie sur le long terme. Il faut donc espérer que l’économie américaine puisse connaître une croissance de longue durée et non éphémère.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !