jeudi 19 oct 2017

Entrée en vigueur de la loi sur l’économie sociale et solidaire

Entrée en vigueur de la loi sur l’économie sociale et solidaire

Seulement quelques mois après les premiers projets concernant ce secteur de l’économie, le gouvernement a choisi de faire paraître rapidement une loi. Elle permet de développer ce secteur en élargissant ses possibilités et donc aller vers la réalisation de nombreuses initiatives économiques pertinentes.

Un champ d’action plus large

le Crowfunfing

La loi tenait en premier lieu à offrir légalement la possibilité aux salariés de reprendre une entreprise qui est en faillite. Demande faite à plusieurs reprises par des employés voués au licenciement économique, le fait que cet accord ait pu être obtenu va changer radicalement les choses.

Lorsqu’une entreprise décidera de fermer son entreprise, les salariés pourront déposer un dossier de reprise qui sera examiné. Si les conditions requises sont remplies pour faire repartir l’entreprise sur le long terme, leur souhait pourra se concrétiser et ils pourront conserver leur poste initial. Il s’agit d’un réel tournant dans l’économie car elle offre de nouvelles perspectives d’avenir devant une situation qui semblait se répéter à l’infini sans de réelle prise en compte des attentes des salariés.

Le cas des sociétés coopératives ouvrières

Horizon-entrepreneurs-piloter-entreprise-franchise-914324281Correspondant à une nouvelle gestion de l’entreprise, ces Scop sont reconnues par le gouvernement comme ayant un fort potentiel. Créant de nombreux emplois et en plaçant le salarié au cœur de l’entreprise, ce modèle économique doit être soutenu car il apporte des résultats différents des entreprises fonctionnant en termes de chiffres d’affaires.

Le développement des Scop est donc une solution d’avenir qui mérité d’être approfondie pour un changement de visage de l’économie d’entreprise.

Les Scop permettent aux entrepreneurs qui souhaitent bénéficier de l’appui d’un réseau de se lancer dans cette aventure. Le taux de réussite de ces nouvelles entreprises est nettement supérieur à ceux enregistrés par l’autoentreprenariat où des limites apparaissent rapidement tant il est difficile de faire durer son entreprise dans la durée.

Entouré par des associés et des décideurs, le modèle de la Scop permet d’avoir une vision plus globale de tous les impératifs. Le gouvernement croit fermement dans le pouvoir de ces nouvelles possibilités d’entreprendre de façon conjointe.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !