mardi 25 avr 2017

Plan d’épargne retraite populaire (PERP)

Plan d’épargne retraite populaire (PERP)

Le PERP permet d’anticiper sa retraite afin d’avoir des revenus plus importants le jour du départ à la retraite.

Quelles caractéristiques ?

Qu’est-ce que ce plan ?

Le PERP est un produit d’épargne conçu pour préparer sa retraite. En ce sens, il permet d’épargner régulièrement et de récupérer son capital dès l’âge de la retraite sous forme de rente viagère ou en obtenant 20% du capital d’un coup. Par ailleurs, le PERP permet également d’utiliser l’épargne constituée pour financer l’achat ou la construction d’une résidence principale.

Qui peut ouvrir un plan épargne de retraite populaire ?

En théorie, tout le monde peut ouvrir un PERP, mais très souvent, ce sont les personnes en activité qui font ce choix. Contrairement aux livrets d’épargne, les banques ne permettent par d’ouvrir un PERP. Il faudra alors prendre contact avec une compagnie d’assurance, mutuelle ou encore institution de prévoyance. L’ouverture d’un PERP revient à souscrire un contrat d’assurance-vie. Il existe trois types de contrats :

  • constitution d’une épargne convertie en unités ou points de rente;
  • formation d’un capital converti en rente viagère;
  • acquisition d’une rente viagère différée.

Comment fonctionne ce produit d’épargne ?

L’épargnant est libre de déposer de l’argent sur son PERP à tout moment sans conditions de montant minimal. Des versements peuvent être programmés, mais ne sont en rien obligatoires. L’organisme tenant le PERP est dans l’obligation d’informer de façon régulière le souscripteur, de l’évolution de son compte, des frais prélevés s’il y a lieu, et enfin donner une estimation de la rente viagère future.

Une épargne bloquée, qui peut être débloquée sous conditions

Jusqu’à l’âge de la retraite, l’argent déposé sur le PERP est bloqué. En revanche, sous certaines conditions, l’épargnant peut récupérer son capital de manière anticipée. Les causes sont les suivantes :

  • invalidité;
  • décès de son conjoint;
  • fin des droits aux allocations chômage;
  • fin d’activité non salariée faisant suite à une liquidation judiciaire;
  • surendettement.

A supposer que le bénéficiaire venait à décéder avant ou après la liquidation des droits à la retraite, la rente peut être reversée au conjoint survivant ou toute autre personne désignée sur le contrat.

La fiscalité du placement

L’épargne versée sur le PERP est déductible du revenu imposable dans une limite de 10% des revenus de l’activité professionnelle, et après déduction des frais professionnels. A l’issue de la période d’épargne, les rentes versées sont soumises à l’impôt sur le revenu.

Ne manquez pas de consulter ces articles :