jeudi 19 oct 2017

Politique et finance : la contestation s’intensifie en France

Politique et finance : la contestation s’intensifie en France

Les mouvements de contestation sont de plus en plus intenses en France. Le gouvernement s’apprête à vivre une semaine chargée alors qu’il n’en a même pas terminé avec la contestation de la loi de travail. Des appels à manifestations seront lancés à partir de ce lundi 30 mai par la SNCF, la RATP et les aéroports.

Une brève amélioration de la situation du carburant

Le front du carburant connaît une accalmie depuis que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a annoncé qu’il y aura de l’essence dans les stations aujourd’hui (lundi 30 mai). En effet, cette annonce fait suite au déblocage de la moitié des dépôts pétroliers. Sur les huit raffineries locales, 4 sont toujours fermées et deux fonctionnent à débit modéré.

7749443

Grève de la SNCF à partir de mardi

Les antagonistes au texte de loi ne comptent pas abandonner. Le collectif syndical opposé à la loi El Khomri a renforcé sont appel à « amplifier les mobilisations » avant la journée nationale d’action qui doit se tenir le 14 juin. Cette mobilisation va se concentrer un peu plus sur les transports. Au sein de la SNCF, alors que les négociations sur le temps de travail des cheminots sont sur le point d’être conclues, les 4 syndicats représentatifs, à savoir, UNSA, CGT, CFDT et SUD-rail viennent de déposer un prévis de grève reconductible qui devrait se tenir mardi soir. L’opposition à la loi de travail est encore au centre des intérêts. Le syndicat espère faire pencher les négociations en sa faveur qui devraient se poursuivre jusqu’au 6 juin prochain. Notons que la SNCF est le transporteur officiel pour l’Euro de football dont le coup d’envoi sera donné le 10.

RATP : probables dérangements à partir de jeudi

loi-travail-cgt-greve-air-france-goodyear

La RATP, soutenue par la CGR menace d’entamer une grève « illimitée » à compter de jeudi. Les motifs de la revendication sont toujours les contestations de la loi du travail et la remise en cause du statut de la RATP.

L’aviation et le maritime ne sont pas épargnés

Le trafic aérien et le trafic portuaire pourraient également être touchés. La Direction générale de l’aviation civile ou DGAC vient de lancer un ultimatum de grève prévue pour le 3 au 5 juin prochain. Les revendications sont d’ordres internes. Pour ce qui est docks et des ports, la CGT vient d’appeler à un arrêt de travail de 24 heures jeudi prochain pour contester la loi El Khomri.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !