mardi 20 fév 2018

Investir dans le neuf tout en profitant de la défiscalisation immobilière avec la loi Pinel

Investir dans le neuf tout en profitant de la défiscalisation immobilière avec la loi Pinel

Si l’investissement immobilier a toujours eu des avantages, la loi Pinel représente une bonne raison de s’intéresser particulièrement au neuf. Ce système gouvernemental prévoit des allégements d’impôt pour les propriétaires qui remplissent un certain nombre de critères. Avec le développement de programmes immobiliers éligibles, investir dans ce type de logements est facile.

Une défiscalisation immobilière jusqu’à 21%

Sylvia Pinel

Parmi tous les atouts du dispositif Pinel décrits sur www.la-loi-pinel.com, la réduction d’impôt possible est l’argument qui va convaincre les investisseurs de se tourner vers le neuf. Cette déduction fiscale est fonction de la durée de mise en location du logement. Une fois qu’il a été acheté, son propriétaire peut décider de le proposer à la location pendant une période de 6, 9 ou 12 ans. Le pourcentage de défiscalisation immobilière sera calculé à partir de cette durée.

La réduction fiscale va donc correspondre à la durée d’engagement. Commençant à 12%, elle peut aller jusqu’à 21%. Dans ces conditions, investir dans le neuf possède un sérieux avantage. La loi Pinel permet de reconsidérer ce type de placement immobilier. Elle va permettre de réaliser une belle opération tout en se créant un patrimoine immobilier important.

Une éligibilité soumise à conditions

loi pinel

Si les programmes neufs en loi Pinel sont en plein essor, il ne suffit pas d’acheter un logement neuf pour pouvoir bénéficier de cette défiscalisation immobilière. Il faudra pouvoir correspondre à l’ensemble des critères pour pouvoir y parvenir. Il doit notamment répondre aux exigences BBC 2005 ou satisfaire à la réglementation thermique 2012. Acheté en l’état de futur achèvement ou rénové, il faudra donc vérifier pour s’assurer d’être éligible au dispositif Pinel.

Pour pouvoir bénéficier de cette déduction d’impôt, la construction ou la rénovation doivent intervenir dans les 30 mois qui suivent la déclaration de chantier. Par la suite, il doit être proposé à la location dans les 12 mois après l’achat du logement. Le montant du loyer doit se conformer aux plafonds prévus par cette loi. Si un investisseur respecte tous ces critères, une demande peut être déposée pour profiter du dispositif Pinel.

Réussir son investissement en loi Pinel

investir-en-pinel

Avant de se lancer dans l’achat d’un logement neuf, il est indispensable de connaître toutes les conditions de ce dispositif gouvernemental. Pour pouvoir en bénéficier, l’investissement ne doit pas dépasser 300 000 euros. Pour l’achat de petits logements, il est donc possible de cumuler pour obtenir une défiscalisation immobilière pour l’ensemble, à condition que la somme des investissements ne dépasse pas cette somme de 300 000 euros.

Les zones définies par la loi Pinel doivent être respectés car elles désignent les endroits où la demande de logements est particulièrement forte. En suivant ce critère, l’investisseur augmente le potentiel du logement. Il aura la certitude de trouver un locataire rapidement et de pouvoir rentabiliser son placement. De A bis à C, elles permettent aux investisseurs de faire le meilleur choix pour leur achat de logement neuf.

Pour pouvoir être éligible, il faut impérativement respecter un investissement maximal de 5 500 euros par mètre carré. Si tel est le cas, une demande pourra être transmise pout obtenir sa défiscalisation immobilière. Vérifier son éligibilité permet de s’assurer que le dossier sera recevable et permettra l’accès à la déduction fiscale correspondante.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !