vendredi 20 oct 2017

Billet de 100 francs Paul Cézanne

Le billet de 100 francs émis avant le passage à l’euro est surnommé 100 francs Cézanne, en rapport avec le portrait du célèbre peintre qui y est représenté. Ce billet est mis en circulation sous la présidence de Jacques Chirac qui voit en l’artiste l’une des figures emblématiques du 20e siècle et qui le choisit donc pour figurer sur la monnaie française.

Ce billet mesure 8 centimètres de hauteur sur 13.3 cm de longueur. Sur le recto du billet, on peut observer le portrait de Paul Cézanne, célèbre peintre français originaire du Sud-Est de la France. En arrière-plan, une représentation de sa peinture “La mer à l’Estaque” est reproduite. On peut également retrouver imprimés en vert les personnages du tableau des “Joueurs de Cartes”. Ces références permettent de rendre hommage au peintre au travers de l’ensemble de son oeuvre.

En haut à gauche, il s’agit de la reproduction de sa propriété familiale nommée Jas de Bouffon. A gauche et en vert, on retrouve la célèbre palette du peintre. Sur le verso, on découvre immédiatement une référence à sa toile “Pommes et biscuits” réalisée en 1880. En haut à droite, on peut observer une cercle chromatique qui renvoie à la conviction que possédait le peintre que toutes les nuances et contrastes réalisables dans un tableau faisaient la force de celui-ci. En bas, on retrouve de nouveau les “Joueurs de Cartes”.

En 1997, on retrouve jusqu’à dix-sept billets fautés particulièrement prisés pour leurs particularités. Certains possèdent un défaut de masicotage vers le haut, le bas ou vers la droite ou sont dépourvus de strap à savoir de bande réfléchissante. Sur certains billets, on observe Paul Cézanne le crâne fendu, une absence de couleurs ou d’une couleur en particulier ce qui donne au billet un aspect complètement différent.

Certains billets comportent des défauts de numérotation qui n’est pas la même sur le recto et sur le verso ou des défauts d’impressioin comme l’apparition d’un papier noir supplémentaire sur les billets. En 1998, on rencontre également un certain nombre de billets fautés. Ceux-ci possèdent une marge différente généralement plus grande que sur les billets classiques, un défaut ou une absence d’une ou de plusieurs couleurs ou une absence d’impresssion noire sur une grande partie droite du billet. De même, certains montrent un coin de papier supplémentaire visible sur le billet.

Emis de 1997 à 1998, leur valeur est variable en fonction de ce type à savoir classique ou fauté. Ainsi, celle-ci peut varier de 5 à 300 euros.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :