vendredi 22 sep 2017

Billet de 200 francs Gustave Eiffel

Le dernier billet émis avant le passage à l’euro est le billet de 200 francs Gustave Eiffel, le célèbre ingénieur qui a conçu la remarquable Tour Eiffel. Ce billet est un véritable hommage à l’homme et à son oeuvre car il prend soin de reproduire et d’unir les réalisations et les commémorations de celles-ci sur un même support. La gravure qui a servi à imprimer les billets est du graveur Pfund.

Ce billet a été imprimé entre 1995 et 1999 et mesure 8 centimètres de hauteur pour 14,3 centimètres de largeur. Sur le recto on peut donc observer à droite le portrait de Gustave Eiffel derrière la valeur du billet inscrite en gros. Sur la gauche, une représentation du viaduc de Gabarit dans le Cantal qui fut également construit par l’ingénieur en 1884.

Sur le verso du billet, on retrouve les pieds de la Tour Eiffel. Sur la gauche, le Champ de Mars apparaît en référence à l’Exposition Universelle de 1889 qui avait mis le monument à l’honneur. En arrière-plan, toujours dans le même esprit, on retrouve le dôme du Palais des Beaux-Arts ainsi que la verrière des Machines réalisée à l’occasion de cette exposition.

La cote de ce billet est variable de 10 à 50 euros pour certains billets neufs. Cependant, comme beaucoup de billets, celui-ci possède des exemplaires fautés particulièrement rares. En 1995, certains billets se distinguent de par leur couleur moins vive, des pliures apparentes ou l’absence de fil de sécurité ou encore la présence d’une bande blanche qui traverse le billet. Le billet A 004820999 est réellement original car il est complètement dépourvu de couleur rouge et les impressions sont alors dans des nuances de bleu et de violet.

En 1996, deux modèles se singularisent dont un avec une marge basse épaisse et l’autre avec un bande strap plus fine que sur les autres exemplaires. En 1997, cinq modèles se révèlent comme étant rares présentant un massicotage décalé, des caractéristiques de sécurité différentes ou inexistantes ainsi qu’un modèle ou une bulle claire apparaît sur le visage de l’ingénieur sur l’exemplaire C 068000989.

En 1999 on découvre un billet plus grand que les autres avec deux millimètres de hauteur supplémentaires mais aussi des modèles avec des défauts de massicotage, des mauvaises découpes du strap ou des modèles d’impression décalés sur la droite. Ces billets se négocient à des tarifs supérieurs à ceux des billets classiques compte tenu de leur différence et peuvent alors se négocier entre 80 et 280 euros en fonction du billet.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :