dimanche 17 déc 2017

Pièce de 50 euros en or

Il existe six pièces de 50 euros en or qui sont des pièces commémoratives. Le première pièce est une pièce commémorative de l’élargissement de l’Union Européenne en 2004 avec l’entrée de dix nouveaux pays. Cette pièce pèse 31,10 grammes, mesure 37 millimètres de diamètre et titre à 999 pour 1000 donc sa quantité d’or est quasiment totale.

En mai 2012, sa valeur dépasse les 1000 euros en se basant uniquement sur la valeur au métal. L’avers de la pièce représente la nouvelle carte de L’Union Européenne composée désormais de 25 pays. Cette carte est dessinée comme un puzzle et est entourée des douze étoiles européennes. On retrouve la valeur faciale et la mention RF pour République Française. Sur le revers est gravée la déesse Europe avec des étoiles dans les cheveux. Elle est entourée de 12 sigles monétaires de l’euro. Cette pièce existe en 2000 exemplaires.

En 2006, une pièce de 50 euros en hommage à Robert Schuman est créée. Elle possède les mêmes caractéristiques que la précédente et a donc la même valeur. L’avers représente Robert Schuman en train de lire se célèbre Déclaration du 9 mai 1950 qui fut à l’origine de la première communauté européenne entre la France et l’Allemagne qui avaient alors créé la communauté européenne du charbon et de l’acier, soit la CECA. Il est considéré comme le père fondateur de l’Europe. On peut également lire la valeur faciale ainsi que les initiales RF et en bas de la pièce, l’inscription “La Journée de l’Europe”. Le revers reste inchangé. Ce modèle a été tiré à 500 exemplaires.

En 2007, une pièce de 50 euros en or Tintin et Milou célèbre le Centenaire de la naissance de leur créateur, le dessinateur Hergé. cette pièce pèse 31,11 grammes pour 37 millimètres de diamètre. La pièce titre toujours à 999 pour 1000 et sa valeur au métal est de plus de 1200 euros. L’avers de la pièce représente le buste d’Hergé sous lequel se trouve sa signature. Sur la droite, on retrouve une gravure de Tintin et Milou qui est colorée par de la résine. Le revers comporte l’inscription “2007 Centenaire d’Hergé” ainsi que la valeur faciale et la mention RF. Cette pièce a été frappée à 500 exemplaires.

En 2010, une pièce de 50 euros en or représente Blake et Mortimer et est une pièce commémorative de ces héros de bandes-dessinées. Les caractéristiques de la pièce sont complètement différentes puisque celle-ci pèse 8,45 grammes et mesure 22 millimètres de diamètre. De plus, elle ne titre qu’à 920 pour 1000 et la valeur au métal de cette pièce est donc de 313, 29 euros. L’avers de cette pièce représente une scène de l’album “Le Secret de l’Espadon” où les deux héros apparaissent. Le revers de la pièce représente les deux héros en pied avec la mention “Les aventures de Blake et Mortimer” ainsi que la valeur faciale et les initiales RF. Cette pièce existe en 500 exemplaires.

En 2011, une pièce de 50 euros en or est une pièce commémorative de l’Histoire de France car elle représente Charles II le Chauve, le célèbre roi des Francs de 843 à 877. Cette pièce possède les mêmes caractéristiques que la précédente. L’avers présente un portrait du roi entouré des lettres composant son nom “KAROLV”. On retrouve également la date de fabrication et la marque de l’atelier. Sur le revers, la signature royale du monarque est gravée avec à droite la valeur faciale et les initiales RF et à gauche les dates de son règne à savoir 840 et 877. Cette pièce a été frappée à 1500 exemplaires.

En 2012, une nouvelle pièce commémorative de l’histoire de France représente Philippe Auguste qui fut pour sa part roi des Francs de 1180 à 1223. Cette pièce possède exactement les mêmes caractéristiques que la précédente. L’avers de la pièce représente le portrait du roi couronné du lys royal. Le nom du monarque est inscrit, soit “Philippe II Auguste” et l’année de fabrication. Le revers représente le Château du Louvre à l’époque du célèbre roi est présente, comme la pièce précédente les dates du règne du souverain. Cette pièce a été frappée à 1500 exemplaires.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :