lundi 21 aoû 2017

Pièces de 100 francs en argent

Les pièces de 100 francs en argent ont été émises sous la Ve République entre 1982 et 1997. Si la pièce de 100 francs Panthéon était une pièce de monnaie classique, 15 pièces commémoratives ont été créées au 20e siècle.

Les pièces de 100 francs Panthéon ont été frabriquées de 1982 à 1996. Elle mesure 31 millimètres et pèse 15 grammes. Elle titre à 900 pour 1000. L’avers représente la façade du Panthéon sous lequel est gravé l’inscription « Aux grands hommes et La patrie reconnaissante ».  Le tout est entouré par la légende République française. Sur le revers, on peut observer un arbre dans un hexagone soit un chêne à gauche et un olivier à droite selon les symboles de la France. Cette pièce a été tirée à 14 98 492 exemplaires et sa cote est de 12 à 80 euros, sauf pour l’année 1996 qui vaut 150 euros.

En 1984, une pièce commémorative de Marie Curie est gravée. Sur l’avers on retrouve un portrait de Marie Curie ainsi que la légende « Marie Curie » et « 1867-1934 ». Sur le revers, on peut observer deux couronnes mêlées qui célèbrent les prix Nobel remportés par la scientifique à savoir ceux de physique et de chimie. On retrouve également les inscriptions République française, la devise de la France ainsi que la valeur faciale, l’année de fabrication et « Physique », « Chimie ». Cette pièce a été frappée à 3 965 245 exemplaires et vaut plus de 10 euros.

En 1985, une pièce de 100 francs Germinal est gravée en hommage à Emile Zola pour le centenaire de la publication de l’oeuvre « Germinal ». Sur l’avers, un portrait de l’écrivain est donc représenté au-dessous duquel est gravé son nom. L’avers comporte aussi l’inscription « Germinal 1885-1985 ». Sur le revers le graveur a choisi de représenter un paysage minier, toujours en référence à l’oeuvre. La valeur faciale est également indiquée ainsi que la devise française et la mention République française. Cette pièce a été frappée à 3 980 510 exemplaires et vaut une dizaine d’euros également.

En 1986, une pièce de 100 francs à l’effigie de la Statue de Liberté est gravée à l’occasion de son centenaire. Sur l’avers se trouve la Statue de la Liberté vue de face ainsi quez les inscriptions « 1886-1986 » et la mention République française. Le revers représente la devise française surmontée d’un bonnet phrygien. On retrouve également la valeur faciale et l’année de fabrication. Cette pièce a été tirée à 4 427 410 exemplaires et possède une valeur identique aux pièces précédentes.

En 1987, une pièce commémorative du Général La Fayette est élaborée. Le revers reste inchangé par rapport à la pièce précédente mais l’avers représente le portrait du Général buste habillé entouré par les légendes « Général de La Fayette et République française ». Cette pièce a été frappée à 4 795 815 exemplaires.

En 1988, la pièce de 100 francs argent Fraternité est imaginée. L’avers comporte une tête de République rayonnant entourée par la légende République française. Elle porte une couronne d’enfants qui se tiennent la main. Cette pièce a été frappée à 4 840 000 exemplaires.

En 1989, une pièce commérative du bicentenaire de la Déclaration des droits de l’homme est dessinée. L’avers représente le Génie rédigeant la Charte des Droits de l’homme. La précision « essai » est gravée sur la pièce et la mention République française. Cette pièce a été créée à 4 834 650 exemplaires.

En 1990, les 100 francs Charlemegne sont des pièces commémoratives de Charlemegne, empereur d’occident. L’avers représente un monogramme carolin ainsi que la valeur faciale, le tout encerclé par la devise française et la mention République française. Le revers représente le portrait de Charlemagne couronné. Cette pièce a été frappée à 4 960 140 exemplaire.

En 1991, une pièce de 100 francs en argent à l’effigie de René Descartes rend hommage au philosophe et mathématicien. L’avers comporte la titulature « Liberté, Egalité, Fraternité » ainsi que l’inscription « Descartes » et l’année de fabrication. Ceux-ci entourent le portrait de Descartes représenté de face avec des cheveux qui se terminent à gauche par une pile de livres et à droite par un parchemin. Le revers possède toujours la valeur faciale et l’inscription République française. Ce côté représente une main indiquant d’un doigt le parchemin comportant les 12 étoiles de l’Union Européenne. Cette pièce a été frappée à 3 965 160 exemplaires.

En 1992, la pièce de 100 francs Jean Monnet comporte les inscriptions « Communauté Européenne », « Jean Monnet » et « Unir les hommes » tout autour du portrait de J. Monnet sur un fond comportant les douze étoiles de l’Union européenne. Le revers représente 12 anneaux entrelacés entourant la valeur faciale, la devise française et l’année de fabrication. Ce modèle a été émis à 3 925 310 exemplaires.

En 1993, les 100 francs Delacroix font leur apparition à l’occasion du bicentenaire du Musée du Louvre. L’avers de cette pièce représente la Liberté guidant le peuple. Le revers comporte la légende « Bicentenaire du musée du Louvre »ainsi que l’année de fabrication et la valeur faciale le tout entourant la célèbre pyramide du Musée du Louvre. Cette pièce a été frappée à 1 832 000 exemplaires et sa cote est de 14 euros.

En 1994, la pièce de 100 francs Libération de Paris commémore le cinquantenaire de la Libération de Paris. L’avers représente représente le Général de Gaulle descendant les Champs-Elysées à la tête des troupes armées entouré par la légende « Descente des Champs-Elysées-26 août 1944 ». Le revers représente Notre-Dame de Paris devant laquelle se trouve un char de la 2e DB de Leclerc qui réussit à libérer ainsi que des gravures de résistants. Cette pièce a été frappé à 1 598 410 exemplaires.

En 1995, une pièce de 100 francs La Paix fête le cinquantenaire de la fin de la 2e Guerre Mondiale. L’avers comporte l’inscription PAX en gros encadrés par les drapeaux des Alliés sur lesquels est représenté un vol de colombes. L’inscription de la devise française est également présente. Sur le revers, on trouve les inscriptions « 8 mai 1945 » en gros ainsi que la valeur faciale reposant sur deux drapeaux entrecroisées. On peut également lire l’année de fabrication et la mention République française. Ce modèle a été émis à 1 990 410 exemplaires.

En 1996, la pièce de 100 francs en argent Clovis est une pièce commémorative du 1500e anniversaire du baptême de Clovis. Sur l’avers, la titulature est « République française « et « Clovis roi des Francs ». Celui-ci est représenté de face, tenant une lance à sa main droite. Le revers garde les inscriptions de la devise française, de la valeur faciale et de l’année de fabrication. La gravure représente dans un style roman le fameux baptême de Clovis à Reims. cette pièce a été frappée à 2 002 610 exemplaires.

Enfin, en 1997, la pièce de 100 francs de type Malraux renf hommage au grand homme. Sur l’avers on découvre donc le portrait d’André Malraux représenté buste habillé. Les inscriptions « André Malraux », « RF » ainsi que « 1901-1976 » sont également visibles. Sur le revers, on retrouve la devise française mais également la valeur faciale ainsi que les inscriptions « La condition humour », « L’espoir », « Les voix du silence », « Antimémoires » et la signature d’André Malraux sous les gravures de deux statues de Bastet, déesse égyptienne. Ce modèle a été frabriqué en 496 910 exemplaires.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :