samedi 29 jui 2017

Pièces de 2 francs en argent

Il existe 14 modèles de pièces de 2 francs en argent entre l’An XI et 1920. Elle est remplacée par une pièce de 2 francs en bronze et aluminim ou en aluminum à partir de 1920, puis finalement en nickel à partir de 1979.

Les premières pièces de 2 francs en argent sont introduites par Napoléon Bonaparte en l’An XI. Elles sont alors composées à 90 % d’argent pur, pèsent 10 grammes et ont un diamètre de 27 millimètres. La pièce de 2 francs Bonaparte Premier Consul est la première a être instaurée. Elle comporte l’indication « Dieu protège la France » sur la tranche en creux et a été gravée par J.P. Toilier. Sa cote varie entre 100 et 370 euros pour les modèles les plus rares. Elle est frappée en 454 162 exemplaires. La deuxième pièce de 2 francs représente Napoléon Empereur et est frappée entre l’an 12 et l’an 14 en 1 734 745 exemplaires. Sa valeur oscille entre 100 et 120 euros. La pièce de Napoléon Empereur tête nue a été frappée entre 1806 et 1807 et possède une valeur entre 120 et 220 euros selon les années et les ateliers.

Cette pièce a été disponible en 516 270 exemplaires. La pièce de 2 francs Napoléon revers République ressemble à la précédente à la différence que sur l’avers Napoléon apparaît avec une couronne de lauriers. Elle est frappée entre 1807 et 1808. Sa valeur est très variable car elle part de 70 euros pour atteindre 310 euros pour l’année 1808 MA ou même 420 euros pour l’année 1807 A. De 1807 à 1808, celle-ci a été frappée à 1 523 468 exemplaires. Sur la pièce Napoléon Empereur revers Empire éditée entre 1809 et 1815, la légende « République française » est remplacée par « Empire français ». Sa valeur varie énormément partant de 40 à 320 euros pour l’année 1812 Utrecht ou 350 euros pour la pièce des Cent jours, du 20 mars au 22 juin 1815, qui est très recherchée. Elle est émise à 8 099 069 exemplaires pendant la période concernée sauf la pièce de Cent jours qui n’existe qu’en 6 777 exemplaires.

La pièce de 2 francs sous Louis XVIII garde la même taille, le même poids et la même teneur en argent. Elle est gravée par AF Michaut et représente le monarque sur l’avers et sur le revers un écu de France sur lequel repose une couronne de lauriers. La tranche en creux possède l’inscription  » Domine Salvum Fac Regem » Cette pièce est éditée entre 1816 et 1824 pour une valeur entre 50 et 190 euros.

Cette pièce a été produite à hauteur de 3 681 787 exemplaires. A son tour, Charles X va mettre en circulation une pièce de 2 francs en argent à son effigie et celle-ci correspond à la même pièce que Louis XVIII en tous points. Cette pièce vaut entre 50 et 180 euros. Entre 1825 et 1830, cette pièce est donc créée en 4 041 358 exemplaires. En 1831, Louis Philippe introduit une pièce de 2 francs en argent à son image, reprenant le revers utilisé sous Napoléon à savoir la mention 2 francs ainsi que l’année d’émission entourée par deux branches de laurier. Cette pièce est gravée par JF Domard entre 1831 et 1848, à 12 442 088 exemplaires. Elle a une cotation entre 35 et 110 euros en fonction de l’état de conservation et de la date de frappe.

La IIe République instaure une nouvelle monnaie appelée 2 francs Cérès et éditée entre 1849 et 1851. Son avers représente une tête de Cérès coiffée d’une couronne épi et surmontée d’une étoile. Sa cote est de 40 euros jusqu’à 220 euros pour les exemplaires plus rares, comme l’année 1850 K frappée à 9 910 exemplaires. L’ensemble des pièces frappées entre 1849 et 1851 atteint 2 114 460 exemplaires.

Le Second Empire voit apparaître de nouvelles pièces de 2 francs en argent à l’effigie de Napoléon III soit une pièce de Napoléon III tête nue de 1853 à 1859, frappée 1 909 726 exemplaires, gravée par J.J Barre et dont la cote est de 180 à 350 euros. Un autre modèle est frappé entre 1866 et 1870 avec un revers Empire français et un Napoléon à tête laurée gravé par D.A Barre. Cette pièce possède le même poids et la même taille que les précédentes mais ne titre qu’à 835 pour 1000 donc sa quantité d’argent pur est moindre. Celle-ci sera distribuée en 25 973 328 exemplaires.

La IIIe République reprend dès 1870 le modèle Cérès selon deux modèles. Le premier entre 1870 et 1871 est nommé Cérès sans légende car il ne comporte pas la devise française sur son revers. La pièce est gravée par Oudiné et JF Domard, pèse toujours 10 grammes pour 27 millimètres de diamètre et comporte 83,5 % d’argent pur. elle vaut entre 16 et 30 euros. Ce modèle est disponible en 1 961 307 exemplaires. Le 2 francs de type Cérès avec légende sera utilisé de 1870 à 1895. Cette pièce comporte alors l’inscription « Liberté, Egalité, Fraternité » sur son revers et est gravée par Oudiné. Sa cote reste faible de 6 à 35 euros et a été frappée en 15 402 791 exemplaires. Enfin, en 1898, apparaît un nouveau modèle de pièce de 2 francs appelé de type Semeuse en référence à la semeuse représentée par Louis-Oscar Roty sur l’avers de la pièce (même modèle que pour la 1 franc en argent). Elle possède les même poids, taille et teneur en argent que les précentes. Frappée entre 1898 et 1920, sa cote est peu élevée de 5 à 50 euros. Celle-ci a été largement utilisée et compte 102 438 423 exemplaires.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :