vendredi 22 sep 2017

La restauration rapide pèse 32 milliards d’euros

La restauration rapide pèse 32 milliards d’euros

En l’espace de 7 ans, le marché de la restauration rapide en France est passé de 20 à 32 milliards d’euros. Les évolutions sont constantes, désormais il est normal de prendre son sandwich à la boulangerie, de manger des pâtes en boîte à réchauffer au micro-ondes, une salade dans un bar rapide ou même un croque-monsieur dans un bistrot. Le développement est continu et les acteurs de la restauration ont su s’adapter à la demande. Ce mercredi et ce jeudi, se tiendra à la Porte de Versailles à Paris, le salon Sandwich and Snack Show, dont les acteurs souhaiteraient renommer “restauration rapide” en “vente au comptoir” pour enlever la connotation de nourriture malsaine.

D’après le cabinet spécialisé Gira Conseil, le secteur de l’alimentation rapide était évalué à 19,7 milliards en 2004, alors que l’année précédente, il était à environ 32 milliards. Le directeur de ce cabinet assure d’ailleurs que la croissance ne va pas s’en arrêter là. Après l’arrivée en masse des restaurants à sushi, nous avons assisté au cours de ces cinq dernières années à l’installation de bars à soupes, bars à pâtes ou encore vendeurs de bagels (très apprécié aux USA).

Avec plus de 1 200 restaurants, McDonald’s a pour deuxième marché, la France. Plusieurs chaînes ont compris qu’il y a un réel potentiel. C’est le cas de Pret A Manger, une enseigne d’outre-Manche qui vient récemment d’installer deux restaurants à Paris. Burger King serait selon les rumeurs de ces dernières semaines, en train de préparer l’installation de deux restaurants dont un à la Gare Saint-Lazare à Paris.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !