samedi 21 oct 2017

Le faible apport de la bourse pour les PME

Le faible apport de la bourse pour les PME

Alors que l’outil Enternext lancé sur les marchés financiers devait permettre de financer largement les PME et les PMI, les résultats sont loin d’être satisfaisants. Avec seulement 1% des besoins couverts par la bourse, les PME ont alors du mal à trouver des fonds.

PME

Un marché financier particulier

Le gouvernement commence à s’interroger sur ce fait, faisant le constat que les entreprises comme les investisseurs ont peu tendance à investir sous forme d’actions et qu’ils préfèrent des produits plus stables. De plus, la nouveauté de cette invention ne permet pas de faire de prévision.

De ce fait, la prudence est de mise en la matière et ceux qui ont tenté l’expérience ont alors été peu nombreux, misant sur une hausse importante du fait qu’il s’agissait d’un nouveau mode de financement des entreprises mais celui-ci semble encore insuffisant.

La mise en place de nouveaux outils

PMEFort de ces premières constatations, le gouvernement a décidé de diversifier l’offre en la matière en créant un PEA-PME, produit qui a toujours eu les faveurs des investisseurs et qui devrait encore faire son effet. Des possibilités d’obtenir des OPCVM sont également étudiées.

D’autre part, des propositions concernant l’assurance-vie ont été émises visant non pas à remettre toute son utilisation en cause mais à y réfléchir différemment. Il s’agit alors de repenser les proportions des fonds utilisés d’une façon plus conforme aux besoins réels et donc de simplement ajuster le budget afin de mieux servir les PME.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !