jeudi 27 avr 2017

Le FMI propose des mesures de compétitivité pour la France

Le FMI propose des mesures de compétitivité pour la France

Face aux problèmes de compétitivité connus par la France, des experts du Fonds Monétaire International (FMI) conseillent d’assouplir le marché du travail, d’augmenter la TVA tout en baissant les charges et en réduisant le SMIC.

C’est aujourd’hui que le FMI a rendu son rapport après que des experts aient passé la seconde moitié du mois d’octobre à Paris où ils ont entre autres eu l’occasion de rencontrer Pierre Moscovici, ministre des Finances. Plusieurs sujets ont été soulevés. Il conviendrait notamment de réduire les cotisations sociales patronales, ou encore de réduire les dépenses publiques de façon proportionnée.

Une mise en garde est en revanche dressée pour que ces cotisations ne soient pas transférées vers les revenus, avec une augmentation de la CSG par exemple. Au delà de la diminution du coût du travail, il serait nécessaire de mettre en place un programme de réformes structurelles de grande taille de sorte à avoir de réels effets à long terme.

Les experts préconisent des changements quant à la législation de sorte à ce que les entreprises puissent s’adapter face à des changements économiques tout en préservant des emplois. L’incertitude judiciaire est pointée du doigt avec notamment les procédures de licenciement qui découragent l’embauche, augmentent le coût du travail et favorisent les emplois temporaires.

Le SMIC actuel avec une uniformité contribue selon les experts aux difficultés rencontrées par les jeunes et les personnes non qualifiées.

Le manque de concurrence est pointé du doigt par le FMI qui estime qu’il y a une réglementation lourde en France, ce qui entraine alors des prix plus importants aussi bien pour les entreprises que les ménages. C’est donc le pouvoir d’achat des ménages qui est réduit et indirectement la compétitivité économique qui est touchée.

A propos de l'auteur

Vivien Vidal
Journaliste éditorialiste pour FinanceAZ, +Vivien Vidal a collaboré avec les plus grands groupes bancaires et financiers français. Co-éditeur du portail économique FinanceAZ, Vivien anime depuis 2012 ce réseau d'actualités et d’informations indépendant.