jeudi 19 oct 2017

La lutte contre la pollution entraîne les prix des véhicules neufs vers la hausse

La lutte contre la pollution entraîne les prix des véhicules neufs vers la hausse

Depuis le début de l’année 2015, les automobilistes qui souhaitent acheter un véhicule neuf vont devoir le payer plus cher car la plupart des marques enregistre une belle hausse. Cette situation est en effet révélatrice des marques étrangères alors que les constructeurs français cherchent à présenter un rapport entre qualité et prix exceptionnel.

Une inégalité en fonction des constructeurs

Nissan

Même si la hausse moyenne est de 4,8 %, elles concernent surtout les constructeurs étrangers comme Nissan car les grandes marques françaises ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Citroën fait partie de ceux dont le prix a chuté de 4,3 %, ce qui pourrait intéresser ceux qui veulent s’offrir un modèle de cette marque.

Renault tient le record de la chute avec 4,6 % alors que la nouvelle Mégane Kadjkar est pleine de promesses puisque le groupe français vise le marché international avec un modèle de haut niveau. Chaque importateur auto présentera des véhicules de la marque allemande Audi à un tarif qui a grimpé de plus de 10 %. Le baromètre de Kidioui permet de consulter toutes les variations dans le domaine avec des disparités impressionnantes entre chaque firme. Il est également important de prendre en compte le fait que la remise moyenne est restée assez stable avec une hausse minime de 0,2 %.

Baromètre automobile de Kidioui

Baromètre automobile de Kidioui

Les modèles actuels sont donc plus chers que pour l’année 2014 car ils sont plus performants et répondent à d’autres attentes. Il est intéressant de noter que l’émission de CO2 a largement baissé sur les nouveaux véhicules avec 1, 7 % de moins afin d’arriver à une moyenne de 119 g/km et des modèles encore moins polluants.

L’essor des véhicules propres explique le changement de prix

toyota hybride

Une nouvelle génération de véhicules a vu le jour avec la volonté de réduire la pollution due à ses émanations nocives dans l’atmosphère. Avec cette prise de conscience, chaque pays développe son propre modèle et un mandataire auto choisit de les mettre en avant auprès de sa clientèle. Dans cet exercice, chaque région présente un résultat différent comme l’explique lavoixdunord.fr dans sa cartographie sur le sujet.

Avec une étude de chaque région, certaines brillent pour leurs bons résultats alors que d’autre se font clairement remarquer car elles sont en queue de peloton. Dans une période où l’automobiliste recherche un moyen d’acquérir un modèle hybride ou électrique de qualité, ces indications ont une véritable importance.

Vente moyenne des véhicules propres

La capitale française occupe la première place avec près de 4 % de véhicules propres vendus parmi tous les véhicules neufs commercialisés chaque jour. Juste derrière Paris, la région Haute-Normandie réalise un bon score avec 3,11 %. L’Alsace et la Picardie ont des résultats très proches, légèrement au-dessus de 3 %.

Même si ces chiffres sont encourageants, ils sont encore loin de ce qui pourrait être attendu dans le domaine. De ce fait, les régions qui enregistrent le moins de ventes devront faire des efforts. Il s’agit des régions Champagne-Ardenne, Centre et Nord-Pas-de-Calais qui dépassent à peine les 1 %.

Poursuivez votre lecture : Apple prévoit de construire sa première voiture électrique pour 2020

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !