mercredi 18 oct 2017

Espace : deux trous noirs fusionnent et font trembler la terre

Espace : deux trous noirs fusionnent et font trembler la terre

La voie lactée abrite encore de nombreux mystères qu’elle nous dévoile au fur et à mesure. Chaque jour qui passe, nous en apprenons un peu plus sur elle. Tout récemment, une équipe internationale de scientifiques vient de faire une découverte intéressante. Etonnamment, Einstein avait déjà prédit ce phénomène par la théorie de la relativité générale en 1915. Ce qui s’est passé n’a fait que confirmer ses prédictions.

Des ondes gravitationnelles observées grâce au détecteur Ligo

Le détecteur américain Ligo a enregistré deux trous noirs dans l’espace qui sont entrés en collision. Ils ont fini par fusionner au point de provoquer des ondes gravitationnelles dans l’espace. Cela constitue une prouesse technologique qui en est à sa troisième collision. En effet, ce n’est pas une première dans l’histoire. La première collision avait eu lieu le 11 février 2016 et la seconde le 15 juin 2016. Le 04 janvier 2017, le même phénomène se reproduit et fait trembler la terre à nouveau.

Selon les scientifiques, ces gloutons de l’espace pèsent trente fois plus lourds que le Soleil. De quoi expliquer ces répercussions au niveau terrestre. Toutefois, ils sont cinq cents fois plus petits en matière de taille. En spiralant l’un vers l’autre, ils ont fini par se heurter et donner naissance à un nouveau trou noir, nettement plus léger que la somme des deux masses additionnées.

Une avancée dans l’astronomie

Vu l’ampleur du choc, l’énergie perdue est équivalente à celle de deux Soleils. Cet événement historique a ouvert une nouvelle fenêtre en astronomie, après 40 ans d’efforts. Pour faire clair, il a permis d’élucider certains mystères du cosmos qui restaient sans réponse jusque-là. Les astrophysiciens se félicitent d’avoir franchi un pas de plus suite à cette nouvelle détection.

Ces ondes gravitationnelles résultent de légères perturbations de la trame de l’espace-temps sous l’effet du déplacement d’un objet massif, un peu comme un poids déforme un filet. Il est à savoir que les trois détections ont été signalées par l’instrument américain Ligo. Un exploit qui a permis de prouver l’exactitude d’un des corollaires de la théorie de la relativité générale. En outre, les ondes ne se dispersent pas en se propageant, ce qui donne raison une fois de plus à Albert Einstein.

 

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !