jeudi 19 oct 2017

Vers une baisse des impôts en 2017 : mythe ou réalité ?

Vers une baisse des impôts en 2017 : mythe ou réalité ?

Le chef de l’Etat vient d’annoncer que suivant ses précédentes affirmations, la baisse d’impôts prévue aura bien lieu en 2017. La croissance obtenue par la France est assez importante pour qu’une enveloppe de deux millions d’euros soit consentie. Cette annonce résonne toutefois comme une démarche intéressée à un an des élections présidentielles donc il faut étudier les changements en détail.

Les classes moyennes enfin concernées

Après avoir augmenté les impôts en 2012 et 2013, les personnes qui touchent des salaires assez confortables ont vu avec un certain agacement leur taux d’imposition augmenter de 70% depuis le début du mandat de Hollande. Les baisses successives opérées par le gouvernement n’ont jusqu’alors concerné que les ménages les plus modestes, laissant aux autres le soin d’assumer les impôts pour le pays.

Pants.

Cette fois, l’effort consenti par le gouvernement les concerne directement selon les derniers propos du Président de la République. Il faudra attendre que cette baisse d’impôt soit officialisée mais les classes moyennes attendent avec impatience une bouffée d’oxygène. Etranglés par les impôts depuis plusieurs années, ils attendent beaucoup de cette décision.

Une taxe foncière qui gonfle

impôt-taxe foncièreLes particuliers sont en droit de se demander si cette baisse d’impôt est réelle puisque le gouvernement vient également d’annoncer qu’une nouvelle taxe pour soutenir les régions serait ajoutée à la facture de la taxe foncière annuelle. Déjà très importante selon le quartier habité, les difficultés pour payer cette forme d’impôt risquent donc de se multiplier.

Dans ces conditions, la baisse des impôts sur le revenu ne semble être que de la poudre aux yeux puisqu’elle représente seulement 2 millions d’euros alors que l’objectif est de récupérer 600 millions d’euros pour les régions via la nouvelle taxe. Il faudra attendre la mise en œuvre de ces mesures pour en mesurer les impacts réels mais il semble déjà que les manœuvres du gouvernement ne soient plus aussi discrètes. Il s’agit donc de faire comprendre aux ménages qu’ils vont payer moins d’impôts sur le revenu mais les impôts fonciers vont considérablement gonfler dans le même temps.

 

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !