samedi 29 jui 2017

L’attestation responsabilité civile

L’attestation pour les particuliers
Dans un cadre non professionnel, les particuliers sont souvent amenés à présenter une attestation ou certificat d’assurance pour justifier qu’ils sont couverts contre les risques liés à la responsabilité civile. Ce justificatif est dans la majeure partie des cas demandé dans le cadre de l’inscription scolaire ou universitaire. Il est obligatoire pour valider l’inscription dans un établissement d’enseignement public.

Pour obtenir ce justificatif, vous n’aurez sans doute pas grand chose à faire, puisque votre assureur le transmet dans tous les cas, soit par courrier postal, soit par voie électronique. Si vous ne vous souvenez pas avoir eu un tel document, cherchez dans vos papiers, et dans le pire des cas, vous pourrez prendre contact avec votre assureur qui vous enverra un nouvel exemplaire. Prenez cependant garde, car les délais peuvent être très importants.

Le certificat pour les professionnels
De plus en plus souvent, des fournisseurs sont priés par leurs clients de justifier de leur assurance responsabilité civile professionnelle. C’est à travers l’attestation que les fournisseurs peuvent répondre à cette requête. L’intérêt pour le client est de se garantir que l’entreprise est couverte en cas d’erreur, ou de manquement au contrat. Le justificatif en question comporte plusieurs éléments comme les activités pour lesquelles vous êtes couvert, ainsi que les montants des garanties.

Cette assurance représente un véritable point positif pour le prestataire car il dispose d’un argument supplémentaire pour être choisi par le client. Ce dernier étant dans une meilleure position sachant qu’il se couvre lui-même en cas de problèmes ultérieurs. Comme pour les particuliers, l’assureur ou le courtier sélectionné vous enverra votre attestation dès votre souscription. Ce document permettra ainsi de vous couvrir et surtout d’être présenté à vos partenaires commerciaux qui en feraient la demande.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :