vendredi 22 sep 2017

Prestashop

Les commerçants qui souhaitent développer une présence en ligne disposent de plusieurs outils conçus en ce sens. C’est notamment le cas de Thelia, d’OsCommerce, de Magento ou encore de Prestashop, nom du logiciel et de l’entreprise qui le gère. Cette fiche vise à présenter aussi bien l’outil que les aspects financiers autour de la société fondatrice du projet.

L’histoire

En 2005, cinq étudiants d’une école d’informatique française se sont réunis autour d’un même projet en vue de développer une solution e-commerce gratuite et libre pour toute personne souhaitant avoir une boutique en ligne. Baptisé phpOpenStore à l’origine, l’actuel Prestashop n’était disponible qu’en français et en anglais. Il a fallu moins d’un trimestre au logiciel pour remporter un grand succès et naturellement, l’outil a vite été traduit en treize langues. Plusieurs commerçants classiques avaient à l’époque été appelés pour co-rédiger le cahier des charges.

La création de cet outil découlait du constat qu’il y avait un véritable travail à faire pour développer le e-commerce et surtout celui des petits acteurs. C’est justement en visant ce public que les créateurs de l’outil ont souhaité permettre l’automatisation de l’installation, la navigation fluide aussi bien du côté du client que de l’administrateur, ou encore de faciliter la gestion des produits à travers une interface d’administration complète à laquelle il est possible d’ajouter des extensions.

En 2012, il était estimé que la communauté Prestashop était d’environ 300 000 personnes. La même année, sur le site officiel de Prestashop, il était indiqué que 100 000 boutiques virtuelles dans le monde utilisaient déjà cette solution. A l’échelle internationale, l’outil n’est pas encore très présent, mais l’entreprise à la tête de Prestashop cherche à se faire une image grâce à des rencontres organisées tous les ans. En France, le logiciel a très vite réussi à se démarquer.

L’entreprise

L’entreprise dont le siège social est au 41 Boulevard des Capucines dans le deuxième arrondissement de Paris et dont le capital social s’élève à 250 456,95 € a été fondée par Bruno Lévêque et Igor Schlumberger rejoints en 2010 par Christophe Crémer. Actuellement, il y aurait environ 100 personnes qui travaillent continuellement autour de Prestashop (professionnels du web en grande majorité). Cet effectif est basé en partie à Paris (France), et pour l’autre partie, c’est à Miami (Floride) qu’il faut aller pour la retrouver. L’entreprise tire l’essentiel de ses revenus grâce à deux sources. La première est celle d’apporter une solution packagée aux e-commerçants.

Il s’agit de proposer à un marchand, l’hébergement, la mise en place du site et divers points annexes moyennant une certaine mensualité. La deuxième source de revenus de Prestashop se fait grâce aux extensions payantes disponibles sur la place de marché. Ces modules sont généralement crées par des passionnés ou des agences qui récupèrent une partie du prix de vente et qui laissent une commission à Prestashop pour avoir réalisé la vente.

Informations techniques

La solution libre et gratuite peut s’installer sur différents hébergements. Les premiers prix de ces derniers sont à environ 30 euros l’année et les plus chers d’entre-eux peuvent atteindre les milliers d’euros par mois. Le volume de traffic que vous prévoyez de faire, le nombre de vente réalisées par jour, ou encore la taille de votre catalogue seront des élements qui vous permettront de déterminer la meilleure formule d’hébergement à prendre. Il sera préférable de voir plus gros en payant un peu plus cher tous les mois, plutôt que de se retrouver avec un site fermé pendant plusieurs jours suite à une surcharge du serveur.

Fonctionnalités pour l’administrateur

Prestashop offre différentes fonctionnalités aux administrateurs afin de pouvoir gérer leur catalogue, les commandes, les clients, et plusieurs autres points. Nous pensons qu’il est préférable de dresser une liste des principaux points caractérisants cette partie afin d’avoir un résumé rapide.

  • La création des catégories et des sous-catégories peut se faire sans limite.
  • Les éditeurs peuvent ajouter autant d’images qu’ils le souhaitent.
  • La plateforme peut gérer simultanément plusieurs devises, ce qui est un point non négligeable si vous souhaitez cibler l’Europe et d’autres pays en Amérique notamment.
  • La gestion des transporteurs est facilitée dans le panel d’administration.
  • Les tarifs que vous mettez en place pour vos produits peuvent être dégressifs en fonction des conditions que vous mettez en place.
  • Une gestion en plusieurs langues est possible.
  • L’ajout d’extensions est bien entendu réalisable.
  • Une importation des produits est possible si vous détenez un fichier CSV.

Fonctionnalités pour le client

La navigation du client a été pensée de sorte à lui faciliter la réalisation de la commande. Des bons de réduction peuvent notamment lui être proposés, l’affichage des produits phares se fait sur la majorité des sites sous Prestashop, et certains clients peuvent même avoir accès à la liste des meilleures ventes si l’administrateur le décide. Un client peut commander un produit n’étant plus en stock (cette information lui étant explicitement indiquée). Toujours dans un confort de navigation, le client peut commander en utilisant différents moyens de paiement.

L’utilisation de la carte bancaire est possible, tout comme c’est le cas pour PayPal. En fonction de l’objectif commercial établi par l’administrateur du site, la mise en place d’un système de parrainage est possible. Un point important pourra intéresser les clients professionnels comme la récupération de la facture sous format PDF d’un simple clic.

Autour de l’outil

A l’image de plusieurs autres systèmes de gestion de contenu, Prestashop permet d’intégrer des modules (qu’on appelle également extensions, addons ou encore plugins). L’ajout de ces extensions permet de répondre à des besoins très spécifiques comme la suggestion de produits en fonction de ceux déjà présents dans le panier par exemple. Les extensions peuvent être gratuites ou payantes.

Par ailleurs, les utilisateurs de Prestashop peuvent en modifier le design de base grâce à un thème (appelé également template). Plusieurs sites proposent des thèmes gratuits. L’inconvénient est que l’on risque de se retrouver avec une copie conforme d’une autre boutique et donc un argument en plus pour un avis client négatif. Les agences spécialisées proposent d’ailleurs la création de thèmes personnalisés. Aujourd’hui, les boutiques Prestashop les plus connues sont celles qui utilisent des thèmes maison.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :