CAGR ou l’art de calculer correctement une performance annuelle

CAGR ou l’art de calculer correctement une performance annuelle

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

Pouvant être utilisé dans le cadre professionnel, dans les affaires ou tout simplement dans la vie de tous les jours, le CAGR rend bien service. En tant qu’indicateur, le CAGR repose sur le calcul actuariel. C’est aussi utile que l’automatisation de la gestion de la trésorerie, dont nous avons parlé dans un article précédent. Bien qu’il semble facile, ce système renferme de nombreux pièges à éviter.

L’essentiel à retenir sur le CAGR

Le CAGR ou Compound Annual Growth Rate définit le taux de croissance annuel moyen qui est aussi connu comme le taux de croissance global annuel. Également connu sous le nom de taux actuariel, le CAGR trouve surtout son utilité en assurance-vie, entre autres dans le PEA et les comptes titres.

Dans ce cas précis, la CAGR permet de déterminer les bénéfices d’un placement dont on réinvestit le rendement chaque année où les intérêts produisent aussi des intérêts. Si vous utilisez ce système, vous verrez vos gains s’arrondir même si vous ne remettez pas d’argent.

Toutefois, il est à notifier que la CAGR n’est pas la moyenne des années. Il s’agit plutôt d’une moyenne de performance lissée. En effet, la moyenne de la performance des années n’est pas la moyenne annuelle.

De plus, en tant qu’intérêt composé, la CAGR ne s’additionne pas. En effet, si vous avez une croissance de patrimoine de 50% suivie par une autre de 20%, vous n’avez pas fait 70% de bénéfices, mais plutôt de 80% (1,5×1,2).

De même, comme la CAGR est un taux annuel, vous devez vous attendre à une durée qui n’est pas toujours annuelle. Vous pourrez, par exemple, avoir une durée de 6,7 ou 7,6 ans, mais pas toujours de 6 ou 7 ans tout rond.

Quelle est la meilleure CAGR ?

En principe, la CAGR est relative et repose sur les affinités des entreprises qui l’utilisent. En effet, si certaines se contentent d’avoir une CAGR de 2% de croissance annuelle, d’autres aspirent à trouver 20% de croissance.

D’autres encore préfèrent baser leurs calculs sur les coûts où la CAGR sera en conséquence en baisse voire même négative.

Comment calculer la CAGR ?

Pour obtenir le CAGR, vous pouvez vous appuyer sur une méthode de calcul spécifique basée sur une formule spécifique.  Vous devez diviser la valeur finale par la valeur initiale. Après, vous devez l’élever à la puissance 1/nombre d’années avant de soustraire 1.

Pour réaliser le calcul de la CAGR sur Excel ou Google Sheet, vous devez vous baser sur des formules précises. Et pour vous familiariser avec le calcul de la CAGR, n’hésitez pas à lire cet article qui explique les différentes formules.

calcul CAGR

Quels sont les atouts de la CAGR ?

Comme principal atout, la CAGR permet d’obtenir la croissance moyenne d’un investissement sur plusieurs années. En effet, ce système de calcul fournit la performance globale d’un contrat ou d’un investissement sur une période donnée pour un objectif précis.

Vous pourrez, à titre d’illustration, s’appuyer sur la CAGR pour déterminer le taux de rendement d’un contrat d’assurance-vie sur huit ans. Si vous voulez optimiser la fiscalité du contrat, vous recevrez 3,5%, 3% et 2,8% pendant un millésime.

CAGR : ses limites

Le premier inconvénient de la CAGR reste le fait qu’il masque la volatilité d’un placement considéré. En effet, comme il expose une valeur unique, il expose un taux apparemment stable derrière lequel se cachent d’autres valeurs intermédiaires.

En outre, il n’est pas conseillé de s’appuyer sur la CAGR en tant qu’outil de prédiction. Dans ce sens, notez qu’il s’agit d’un taux de rendement composé qui ne permet pas d’esquisser la croissance future d’un projet spécifique.

Reposant essentiellement sur les aléas du marché, cette perspective peut facilement tomber à l’eau et devenir peu fiable.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Lire notre avis sur Etoro