L’Euro 2020 à la rescousse de l’UEFA ?

L’Euro 2020 à la rescousse de l’UEFA ?

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

Alors que l’UEFA a publié récemment un bilan comptable plutôt négatif, globalement à cause des conséquences de la pandémie mondiale (suspension et annulation des compétitions et évènements dérivés), la question autour de l’Euro 2020 voit le jour : pourrait-il s’agir d’une compétition « sauvetage » pour l’organisation européenne de football ? Est-ce que cet évènement pourrait peser dans la balance et relancer l’économie de l’organisation. Retour sur les possibilités.

Quelques chiffres sur l’impact de la crise du COVID-19

Alors qu’en 2018 et les années précédentes, les revenus de l’UEFA s’élevaient toujours à plus de 3,5 milliards de dollars (culminant jusqu’à 4,5 milliards pour 2018), l’année 2020 est noire en comparaison, avec un faible 3 milliards enregistré.

Si cela semble être un chiffre énorme, que l’UEFA elle-même salue au vu des circonstances mondiales exceptionnelles, cela représente malgré tout une perte significative, qui est entièrement imputable au COVID-19 : le report des matchs, des compétitions et les revenus associés ont mis l’UEFA en situation délicate.  

L'Euro 2020 à la rescousse de l'UEFA ?

En parallèle, dans le cadre du programme HatTrick, l’UEFA a versé quelques 200 millions à ses partenaires européens (qui sont au nombre de 57) pour les aider à surmonter la crise. Nul doute que cela a également affecté les revenus globaux. Une somme qui ne compensera pas l’ensemble des pertes des clubs européens, évaluées à près de 8 milliards sur la période.  

L’UEFA en galère ?

Alors que le chiffre total des pertes liées au COVID-19 sont de l’ordre de 74 millions d’euros, l’UEFA est plus que jamais en difficulté. Ses dirigeants ont annoncé des coupes budgétaires pour les salaires de ses employés, y compris de ses encadrants.

Il a été voté une réduction de salaire de 20% pour les cadres de l’UEFA, sur une période renouvelable de 3 mois, afin de montrer l’exemple. Cela suffira-t-il, pour autant, à relancer la machine UEFA pour les prochaines années  ?

Car il ne s’agit pas seulement d’argent, mais aussi de réputation. C’est pourquoi l’UEFA s’est engagé dans une série de réformes visant au « redressement du football européen », en collaboration avec les fédérations, les clubs et les entraîneurs/agents concernés. Un effort à l’échelle européenne, auquel devrait s’ajouter celui des supporters pour la Belgique Euro 2020 et toutes les autres équipes.  

l’Euro 2020 pour relancer la machine

Le rôle de l’Euro 2020 pour relancer la machine

Bien entendu, le football continue d’attirer les foules et même en 2020, des dépenses ont été faites pour maintenir cet engagement. Une large partie des revenus de l’UEFA n’est autre que les droits publicitaires et les médias, ce qui n’a pas été entièrement annulé par le COVID-19.

De fait, l’Euro 2020 devrait permettre, en se tenant en personne et dans toute l’Europe, relancer l’intérêt des supporters et générer des fonds qui viendront compenser les pertes de l’année dernière. 

Des aménagements avaient déjà permis de maintenir la Ligue 1 et la Champions League, et l’ensemble des joueurs se sont dit « investis » dans cet Euro 2020 aux conditions si particulières. Investissement qui a été relégué largement sur les réseaux sociaux, où certains joueurs cumulent plusieurs centaines de millions de supporters : place aux jeux de l’Euro 2020 !  

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Lire notre avis sur Etoro