samedi 18 aoû 2018

Le souverain Elizabeth II en or

Le Souverain représente la monnaie d’Angleterre constituée d’or. Il est à l’effigie, comme son nom l’indique des différents souverains du pays. Celle-ci a été frappée la première fois en 1489 mais la production commence réellement en 1816 suite à la victoire sous Napoléon. En 1935, Georges V meurt et son héritier Edouard VII ne souhaite accéder au pouvoir et laisse donc le trône à Georges VI, le père d’Elizabeth II. Cette dernière devient alors la seule héritière qui accède au pouvoir en 1953.

Le souverain Elizabeth II est à l’effigie de la reine de 1957 à 2010 selon 6 modèles différents. Cette pièce possède un poids de 7,988 grammes pour un diamètre de 22 millimètres. Elle titre à 916,2 pour 1000 donc possède une grande concentration en or.

Le premier souverain Elizabeth II première effigie a été gravé par Mary Gillick pour l’avers et par Benedetto Pistrucci. L’avers représente le profil droit de la reine entourée par l’inscription “Elizabeth II Dei Gratia Regina FD” qui signifie “Elizabeth II reine par la grâce de Dieu, Défenseur de la loi”. Le revers représente Saint George tuant le légendaire dragon sous lequel se trouve les initiales du graveur, BP. Cette pièce a été gravée à 45,5 millions d’exemplaires entrre 1957 et 1968.

De  1974 à 1984, le souverain Elizabeth II deuxième effigie est créé. L’avers représentant la souveraine a été créé par Arnold Machin alors que le revers est une oeuvre de Benedetto Pistrucci. La reine apparaît en portrait couronnée par un diadème entourée par la même légende que la précédente. Le revers ne change pas. Cette pièce a été frappée à 38,09 millions d’exemplaires.

De 1985 à 1997, le souverain Elizabeth II troisième effigie est frappé à 17 121 250 exemplaires. Cette pièce représente à l’avers le profil droit de la reine gravée par Raphaël David Maklouf. La reine porte alors le diadème d’apparat du roi Georges IV. Le reste de la pièce reste inchangé.

En 1989, un tirage particulier est élaboré. Il s’agit en effet d’une pièce commémorative du 500e anniversaire des pièces en or dites Souverains. Cette pièce pèse 7,899 grammes, mesure 22,05 millimètres de diamètre pour 1,52 millimètres d’épaisseur et possède 91,7% d’or pur. Elle a été gravée par Bernard R. Sindall et l’avers représente alors Elizabeth II, couronnée et assise sur le trône. L’inscription autour du portrait reste la même mais une typographie de style médiéval est utilisée. Le revers représente un blason royal du Royaume-Uni couronné derrière lequel se trouve la célèbre rose des Tudor. Le blason porte les armoiries de l’Angleterre avec ses trois lions couchés mais aussi les armoiries de l’Ecosse avec un lion debout et les armoiries de l’Irlande avec la harpe celtique. Autour du blason est inscrite la mention “Anniversary of Gold Sovereign 1489-1989”. Cette pièce a été tirée à 28 000 exemplaires.

Le souverain quatrième effigie est émis de 1998 à 2010 et l’avers est gravé par Ian Rank-Broadley. Cette pièce représente la reine parée du diadème offert en 1893 à la future reine Mary à l’occasion de son mariage. Cette pièce a été tirée à 541 505 exemplaires. La valeur de la pièce reste inchangée.

En 2002 est créé le Souverain Elizabeth II quatrième effigie dit Jubilé d’or car il s’agit d’une pièce commémorative du 50e anniversaire de l’accession d’Elizabeth II au pouvoir. L’avers est le même que pour la précédente pièce alors que le revers de Thimothy Noad représente le blason royal du Royaume-Uni entouré par deux branches de laurier. Cette pièce a été frappée à 92 315 exemplaires.

En 2005, le souverain Elizabeth II quatrième effigie de type chevalier est frappé à 92 500 exemplaires.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :