lundi 22 oct 2018

Métaux

Qu’ils soient dans la catégorie des métaux précieux ou non, les métaux sont tous des matières premières qui sont recherchés à plus ou moins grande échelle. En temps de crise, les cours des métaux précieux comme l’or ou l’argent vont exploser, et l’évolution des cours des métaux de base n’augmenteront pas dans une même proportion.

De toute évidence, vous avez deux solutions pour trader sur les métaux, soit vous achetez du métal physique, soit vous l’achetez sur des marchés virtuels. Chacune des deux options présente des avantages et des inconvénients.

Métal physique

Si vous achetez des lingots de cuivre ou d’aluminium, vous ne devrez probablement pas vous préoccuper de les cacher dans un coffre fort puisque leur valeur est assez faible. En revanche, l’achat d’un lingot d’or, de platine ou d’argent nécessite une certaine sécurité qui a un coût. La possession de ce type de lingot présente donc l’inconvénient du risque de vol. Par ailleurs, il vous est possible d’acheter des pièces en or ou dans d’autres métaux précieux. Nous aurons l’occasion d’approfondir ce point à travers des fiches spécifiques.

Pour ce qui est des métaux classiques de petite valeur, il est généralement déconseillé d’en acheter pour les revendre au ferrailleur. En effet, le coût d’achat est bien souvent supérieur au coût de revente espéré.

Métal virtuel

Avec l’avènement d’Internet, chaque particulier peut désormais acheter sans trop de problèmes, de l’or ou un métal précieux par Internet. L’avantage est qu’on ne risque pas de se le faire voler, mais les frais des courtiers peuvent être très importants.

Revenu escompté

Contrairement à de nombreux investissements, le métal ne rapporte rien sauf à la revente où une plus-value peut être éventuellement dégagée. C’est en ce sens qu’il y a un revenu potentiel tout en sachant que son capital n’est pas productif de loyer comme dans l’immobilier ou de dividendes comme pour des actions.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !