Le prêt étudiant

Le prêt étudiant

De nombreux étudiants doivent faire face aux diverses dépenses qui leur sont demandées pendant leur vie étudiante notamment concernant le logement, les frais d’inscription et l’ensemble de leurs besoins courants. Un prêt étudiant peut alors être consenti dans certains cas.

Conditions pour l’obtention du prêt

Pour bénéficier d’un prêt étudiant, il faut remplir un certain nombre de conditions. La première est d’être effectivement inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur permettant l’obtention d’un concours ou d’un diplôme. L’emprunteur doit être français ou ressortissant de l’Union Européenne. Enfin, ce prêt ne peut être souscrit que pour les étudiants de moins de 28 ans.

Particularités de ce prêt étudiant

Le prêt étudiant peut être obtenu pour chaque étudiant même s’il ne travaille pas et quels que soient les salaires de ses parents. De même, aucun garant n’est exigé pour ce genre de prêt car la législation en vigueur autorise chaque étudiant à avoir la possibilité d’obtenir ce prêt.

Ce projet est intégré dans la volonté gouvernementale de soutenir ces étudiants car l’Etat représente alors le garant du prêt souscrit auprès des banques partenaires du projet. Toute filière ouvre droit à un prêt étudiant.

L’obtention du prêt

Le montant du prêt dépend de la banque qui signe le contrat. Dans tous les cas, ce montant ne peut excéder 15 000 euros. L’avantage du prêt étudiant est que le capital ne sera remboursé qu’à la fin des études lorsque l’étudiant rentrera alors dans la vie active.

Le prêt, tel qu’inscrit dans le contrat, est consenti pour financer les études et ceci peut alors aussi bien englober les frais effectifs d’inscription mais aussi les fournitures et livres scolaires ainsi que tout ce qui a rapport avec la période où la personne est étudiante donc également le paiement des loyers, factures et nourriture.

Le prêt a une durée pouvant aller de deux à dix ans en fonction des situations. Il peut néanmoins être remboursé par anticipation avant son terme.

La souscription

Considéré comme un crédit à la consommation, l’étudiant doit être informé avant signature de la portée de son engagement, de ses devoirs ainsi que de son droit légal de rétractation.

L’étudiant peut également choisir d’associer une assurance à son prêt pour se prémunir de certains risques notamment le chômage ou certains problèmes financiers divers. Les banques proposant des prêts étudiants sous cette forme sont les Banques populaires, les CIC, les Caisses d’épargne, le Crédit mutuel et la Société Générale.

Le courtier permet d’avoir les meilleurs coûts

Les étudiants ont souvent des moyens très limités, ils ne peuvent donc pas envisager des dépenses considérables et c’est pour cette raison que le courtier peut représenter une solution à ne pas négliger. Sur le site https://www.immobilier-danger.com/Courtier-en-credit-immobilier-l-232.html, vous pourrez récupérer toutes les données les plus intéressantes pour que la transaction soit à la hauteur de toutes vos attentes. Pour que le projet immobilier ne soit pas chaotique, il est réellement préférable d’adopter cette technique, les conséquences seront réellement appréciables.

  • Vous listez tous vos besoins et le courtier se charge de trouver le meilleur acteur en fonction de vos préférences.
  • Il dispose d’un carnet d’adresses assez conséquent, cela lui permet de cibler rapidement le professionnel qui pourra vous satisfaire.
  • Le courtier peut être compétent pour les crédits immobiliers, mais également le rachat des prêts, les assurances…
  • Ils ont à chaque fois des compétences que vous devez prendre en compte avant de concrétiser votre projet.

Le courtier pour les crédits immobiliers représente la meilleure solution afin de gagner du temps, mais également de l’argent. Soyez toutefois attentif à la rémunération notamment pour savoir si vous avez des frais de courtage.

Ces derniers peuvent augmenter le coût de votre prêt, mais vous êtes certain qu’il pourra agir en fonction de vos envies et non grâce à un partenariat assez sympathique avec un établissement bancaire. Que vous soyez un jeune actif, un senior ou encore un étudiant, cette méthode est pratique, avantageuse et elle ne devrait pas vous laisser indifférent au vu des points forts que vous pouvez obtenir en quelques secondes seulement.

Des prêts de plus en plus souscrits avec un courtier

C’est une tendance qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Il y a quelques années, seulement 25 % des acquisitions étaient réalisées avec un courtier en immobilier, mais au vu des avantages, il n’est pas surprenant que le pourcentage soit beaucoup plus conséquent.

De ce fait, il est passé à près de 40 % et il y a de grandes chances pour que le pourcentage soit beaucoup plus conséquent à la fin de l’année. Vous savez désormais que le courtage a encore de belles années devant lui et il est sans doute préférable pour votre prêt étudiant de passer par ce professionnel.

Le fonctionnement est simple, vous partagez votre projet grâce à une simulation gratuite et un expert sera en mesure de vous répondre dans les plus brefs délais. Ce mode opératoire répond alors à toutes les attentes, car les étudiants ont forcément besoin d’économiser de l’argent. Cela permet de consacrer ce dernier à d’autres occupations comme des loisirs.

De ce fait, si vous souhaitez souscrire un crédit étudiant dans les prochains mois, nous vous conseillons vivement d’opter pour les services d’un courtier, vous ne serez pas déçu et n’oubliez pas de comparer tous les frais de courtage. Ces derniers auront tendance à augmenter le coût de votre crédit, mais c’est aussi un gage de qualité. Le courtier ne sera alors pas susceptible de succomber à une offre alléchante proposée par une banque qui peut alors offrir des commissions.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Ne manquez pas de consulter ces articles :