mardi 17 jui 2018

Un an de hausse du chômage en France

Un an de hausse du chômage en France

Avec les derniers chiffres du mois d’avril 2012, le chômage poursuit son augmentation pour le douzième mois consécutif selon les chiffres délivrés par le ministère du Travail et les administrations pour l’emploi. Ce chiffre enregistre une hausse record de 7,5% sur l’année ramenant le nombre total des demandeurs d’emploi à 4 592 000.

Constat de la situation

Les personnes de plus de 50 ans font partie de la catégorie de personnes particulièrement touchée ainsi que celle des chômeurs de longue durée. On note néanmoins une légère amélioration pour le chômage des jeunes.

Les personnes les plus âgées ont vu leur taux de chômage augmenter de 14,5 % en un an. De leur côté, les jeunes bénéficient d’une légère diminution en avril, de 0,4 % mais la hausse annuelle reste néanmoins de 5,6%. Enfin, pour les chômeurs de longue durée, le mois d’avril connaît encore une hausse ce qui engendre une augmentation de 8% sur l’année pour cette catégorie de chômeurs. Le nombre de demandeurs d’emploi actuel le plus élevé connu depuis septembre 1999, enregistrant ainsi un taux record.

Etat du monde du travail

M. Sapin, ministre du Travail avoue être pessimiste concernant ce chiffre qui devrait encore augmenter dans l’avenir au vu de la multiplication des plans sociaux. De nombreuses entreprises éprouvent actuellement de grandes difficultés pour survivre et 45 000 emplois sont susceptibles d’être prochainement concernés par des licenciements ou des plans sociaux et de ce fait, ceux-ci pourraient venir grossir le chiffre des demandeurs d’emploi.

La CGT a en effet remis une liste exhaustive d’entreprises dont les difficultés financières sont très importantes. Cette liste concerne 46 entreprises dont l’emploi des salariés ne peut plus être garanti et pour lesquelles il s’agit des proposer rapidement des alternatives aux plans sociaux.

Le ministère du Travail recherche donc des solutions adéquates pour chacune afin d’éviter la liquidation de ces entreprises et ainsi éviter que leurs employés se retrouvent sans activité et deviennent à leur tour demandeurs d’emploi. Dans tous les cas, celui-ci s’est engagé à réagir et à proposer des solutions personnalisées pour ne pas laisser la situation se détériorer davantage.

L’avenir du monde du travail

Chacun a ici ses doléances à savoir d’une part les syndicats qui demandent ardemment au gouvernement de lutter contre les plans sociaux. D’un autre côté, les entreprises qui voient augmenter le SMIC et les différentes cotisations et ne se sentent donc plus capables d’assumer un coût de l’emploi trop onéreux, et de même ne peuvent créer ou même garantir certains emplois.

Ainsi, toutes ces considérations devront être prises en compte par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault lors de la conférence sociale prévue au mois de juillet qui va donner les grandes orientations et lancer les premiers axes de travail prévus par le Président Hollande.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !