Échec entrepreneur : comment se relever ?

Échec entrepreneur : comment se relever ?

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

La règle GRATUIT 2X

🔥 Comment n'importe qui en France qui peut obtenir 6 350 € d'actions GRATUITEMENT
🔥 Gagner des retours sur investissement de 716% SANS mettre en danger son patrimoine
🔥 La stratégie SIMPLE qui permet aux ultra-riches de gagner des fortunes lors des crises

👉 Je veux en savoir plus 👈

Que ce soit au démarrage ou après des années d’activité, l’échec peut advenir à tout moment. Mais ce n’est en aucun cas un blocage pour ne pas avancer. Certes, certaines activités prospèrent dès leur démarrage, et d’autres ne connaît aucun échec. Mais ce ne sont que les vus extérieurs et on ne peut deviner par quoi toutes ces entreprises qui réussissent sont passés. Suivez ces conseils pour faire face à ce phénomène.

Faire face à l’échec

Faire face à l’échec

Pour pouvoir rebondir et de se relever face à un échec, il faut d’abord l’accepter. Il est même conseiller d’apprendre à faire face dès le démarrage de l’activité. En fait, beaucoup de personnes considèrent l’échec comme une honte et un obstacle qu’on ne peut pas franchir. Toutefois, cette opinion peut induire dans le déni, et à ce stade, il sera vraiment difficile de se relever. Et si on y arrive, cela risque de prendre du temps.

Il faut, dans ce cas, retenir que l’échec est une étape par quoi tous les entrepreneurs, ou presque, sont passés. D’ailleurs, c’est inévitable dans nombreux domaines de la vie quotidienne. Il faut donc l’admettre et faire face en prenant un peu de recul. Plus tôt vous acceptez l’échec, plus vite vous pouvez corriger le tir et relancer une nouvelle stratégie.

Détecter les causes de l’échec

Détecter les causes de l’échec

Il est évident que si l’échec a eu lieu, c’est qu’il y a plusieurs facteurs qui l’ont causé. Toutefois, analyser les causes ne signifie pas chercher un bouc émissaire pour porter le chapeau. L’idée est de pouvoir éviter de reproduire les mêmes erreurs.

Les causes peuvent être nombreuses, et ne s’apparentent pas sur un simple constat. Il faut faire une analyse approfondie de tous les éléments liés à l’activité, que ce soit externe ou interne. Pour cela, il faut faire appel à tous les acteurs principaux et les professionnels dans l’entreprise et faire une analyse de groupe. Pendant cette étude, veillez à ne rien oublier sur les forces et faiblesses, les méthodes à remettre en question, etc.

Si vous avez les moyens, vous pouvez faire appel à un professionnel dans ce domaine pour vous accompagner dans votre mission de ricochet.

Se fixer de nouveaux objectifs

Se fixer de nouveaux objectifs

Une fois que vous détectez toutes les erreurs à éviter, vous pouvez recommencer à redéfinir vos objectifs. Dans un premier temps, il faut adopter une attitude positive pour faire face à toutes les répercussions de l’échec (réaction des clients, des employés, des proches, des concurrents, des médias, etc.). Il faut également faire preuve de dynamisme dans la réévaluation de vos objectifs.

Ensuite, il faut déterminer s’il est encore possible de reprendre certains points du précédent projet, ou s’il faut recommencer à zéro. Pour faciliter les tâches, se poser des questions est indispensable. Est-ce qu’une formation spécifique sera nécessaire pour une partie ou l’ensemble de l’équipe ? Est-il nécessaire de participer à différents salons et/ou présentations ? Etc.

Demander de l’aide

Demander de l’aide

L’échec est un cas difficile pour toutes les start-ups et le rebondissement peut durer des années si on n’a pas les ressources nécessaires. Tout appui est donc la bienvenue. Tout d’abord, pour faire face à la situation, le soutien des proches est d’une grande aide. Il est inutile de les éloigner et d’affronter le cas en solo. Ce sera une source de stress en plus. D’ailleurs, les encouragements sont très appréciés dans ce genre de situation.

D’autre part, il n’y a pas de honte à demander de l’aide auprès des professionnels et de vos partenaires, que ce soit dans l’accompagnement dans le démarrage, ou pour des pistes et conseils. Il ne faut pas oublier les collaborateurs. En effet, ils vont devoir travailler encore plus dur dans le rebondissement de l’activité.

Et plus important, n’hésitez pas à solliciter de l’aide financière pour vous donner toutes les chances d’y arriver. À moins que vous avez une somme importante pour redémarrer, il est indéniable de mobiliser tous vos contacts pour réunir le montant suffisant.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !