lundi 10 déc 2018

Les femmes et les métiers de la finance

Les femmes et les métiers de la finance

Quand on parle des métiers dans le monde de la finance, on pense souvent à ces machos en chemise et en cravate qui se pavanent dans les bureaux d’une banque ou d’une institution financière. Souvent, les femmes n’y trouvent pas leur place, pas par manque de compétence, mais parce que ce secteur serait « uniquement réservé » aux hommes.

Heureusement depuis quelques années, cette différence s’est brisée, car les femmes se font de plus en plus présentes dans les entreprises financières. En France, la plupart des postes ordinaires sont occupées par les femmes, contre 16 % des postes de directions.

Pour une question de parité homme/femme

parité homme/femme

Généralement, seul un tiers de l’ensemble des employés est constitué de femmes dans l’Hexagone. Plusieurs raisons en sont la cause : par exemple, les femmes seraient assez naïves pour prendre des décisions, ce qui pousse les dirigeants d’une société financière à employer plus d’hommes que de femmes.

Quand on parle de place de la femme dans le monde de la finance, on fait surtout référence à des postes dans les départements de ressources humaines, de comptabilité, de marketing ou encore de juridique.

En revanche, on connaît plusieurs femmes qui dominent dans ce secteur, comme Christine Lagarde du FMI ou encore Joëlle Durieux, DG de Finance Innovation. Elles ont parcouru une route incroyable et surtout avec une compétence vraiment remarquable pour pouvoir obtenir une telle poste.

Les contraintes de la présence féminine dans le monde des affaires

parité homme/femme

Que ce soit dans la finance ou les autres types de secteur, employer une femme est un engagement important pour l’employeur, car ils doivent accepter que la vie professionnelle et personnelle de leurs salariées de sexe féminin s’entrecroise parfois.

En effet quand une femme est enceinte, elle a droit à un congé de maternité payé durant une durée déterminée. C’est normal, mais cela peut nuire à l’exploitation de la société durant son absence. De plus en tant que mère de famille, les femmes ne sont pas assez disponibles face aux situations difficiles de l’entreprise.

Par exemple, s’il faut partir pour une mission de longue durée, ce n’est pas évident pour la femme qui doit s’occuper de son foyer et de ses enfants en fin de journée de travail. Ce qui pousse toujours les dirigeants à recruter des hommes pour les postes définies les plus importantes.

Une femme, un atout pour la société

un atout pour la société

Même si la femme joue généralement de ses sentiments face à une situation difficile, le parcours n’est pas toujours facile. Il faut se motiver et avoir l’ambition dans tout ce qu’on fait. Le plus important aussi est d’aimer le secteur financier qui est un secteur vraiment porteur, que ce soit en France ou dans n’importe quel autre pays.

De plus, pour les femmes qui veulent casser leurs limites, sachez que chaque emploi est destiné à une course. Il y a des moments faciles et il y a des moments difficiles. Il faut savoir garder la tête froide en toutes circonstances, pour pouvoir les affronter.

Habituellement, on trouve plus de femmes que d’hommes dans notre quotidien social. Les femmes sont considérées comme plus intelligentes que les hommes. Or cette intelligence est à utiliser pour pouvoir explorer le monde de la finance : relation clientèle, décision à prendre, traitement des dossiers…

Finalement, la clé réside dans la confiance en soi et en ses capacités professionnelles pour changer l’attitude des gens face à la présence féminine dans le monde de la finance.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !