Les célibataires peuvent-ils payer moins d’impôts ?

Les célibataires peuvent-ils payer moins d’impôts ?

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

Le trading présente un risque pour votre capital. Des frais peuvent être appliqués sur d’autres actifs. Pour plus d’infos, consultez cette page.

Un célibataire est une personne qui est censée ne pas avoir beaucoup de charges. Pourtant, dans les faits, les célibataires sont amenés à payer plus d’impôts. Et pour cause, il doit payer les taxes seul. Il ne peut pas compter sur les revenus d’un conjoint ou d’une conjointe pour diminuer son taux d’imposition. Cela concerne l’impôt sur le revenu, les taxes foncières, la redevance télé et même la taxe d’habitation. Heureusement, il existe des niches fiscales et des astuces qui peuvent aider un célibataire à payer moins d’impôts.

L’investissement locatif

Investir dans le secteur immobilier est l’un des meilleurs choix si vous vous demandez comment payer moins d’impôts en tant que célibataire en France. Il existe divers mécanismes de défiscalisation dans ce secteur qui permettent d’obtenir un avantage fiscal.

  • la loi Pinel : elle permet d’obtenir une réduction d’impôts si vous investissez dans l’immobilier locatif. Cette réduction est de l’ordre de 12, 18 ou 21% du prix d’achat du bien immobilier.
  • La loi Censi-Bouvard : elle permet de réduire l’impôt si vous investissez dans un bien immobilier meublé destiné à la location en résidence.
  • La loi Denormandie : elle reprend les mêmes mécanismes que la loi Pinel, sauf que dans ce cas, elle s’applique aux biens immobiliers anciens.
  • La loi Girardin sociale : c’est un dispositif de défiscalisation qui s’applique dans les départements d’outre-mer. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôts si vous investissez dans un bien immobilier situé dans ces territoires.
  • La loi Monuments historiques : c’est sans doute le dispositif le plus incitatif. Il s’active si vous effectuez des travaux de rénovation sur des bâtiments et monuments historiques. Vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôts sur les travaux sans plafonnement du montant.

impôts célibataires

Souscrire au capital d’une PME

Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt si vous investissez dans le capital d’une PME. Cette réduction est réservée aux contribuables résidant en France. Vous devez vous engager à conserver vos actions pendant 5 ans au minimum. La PME doit remplir certains critères :

  • ne pas être coté en bourse pour accéder au marché des capitaux,
  • être en phase de démarrage, d’amorçage ou d’expansion,
  • avoir moins de 5 ans d’existence,
  • être une entreprise commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole,
  • avoir moins de 250 salariés,
  • posséder un chiffre d’affaires annuel inférieur à 50 millions d’euros,
  • être basée dans l’Union européenne, en Norvège ou en Islande.

En souscrivant au capital d’une PME qui remplit ces critères, vous bénéficierez d’une réduction de 18% de la somme investie chaque année avec un plafond de 50 000 euros pour un célibataire. La réduction s’applique sur l’impôt sur le revenu.

Faire un don à des associations

Les dons ou abandons de revenus au profit d’associations caritatives donnent droit à une réduction d’impôt. Ainsi, 66% des dons faits à des œuvres caritatives sont déductibles de vos impôts. Le plafond est de 20% du revenu imposable. Les dons faits à des associations d’aides aux personnes ouvrent droit à une réduction d’impôt à hauteur de 75% de la somme donnée. Le plafond est de 1000 € dans ce cas.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Lire notre avis sur Etoro