Les marchés boursiers font face à une inquiétante nervosité

Les marchés boursiers font face à une inquiétante nervosité

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

Le trading présente un risque pour votre capital. Des frais peuvent être appliqués sur d’autres actifs. Pour plus d’infos, consultez cette page.

Depuis quelque temps, les marchés boursiers sont dans la tourmente. Cela touche principalement les valeurs de la technologie aux Etats-Unis. Face à l’inflation et la relance qui s’essouffle, mais aussi le resserrement prévu pour la politique monétaire de la Banque centrale américaine, les investisseurs sont assez inquiets par rapport à l’avenir. Selon The Economist, « les écrans des marchés boursiers » sont dominés ces derniers jours par la couleur « Rouge ». A Wall Street, regroupant les plus grosses entreprises, par exemple, on a constaté une régression de 10 % sur le S & P 500. Et les valeurs cotées au Nasdaq, qui rassemble les entreprises technologiques ont connues une baisse plus importante. Mais cette baisse de valeur se fait visiblement ressentir partout dans le monde.

Les investisseurs en Bourse font face à un début d’année désastreux

compendre la bourse

Les marchés boursiers sont habitués à se projeter dans le futur et devront s’attendre à faire face à « bien des ennuis ». Tout d’abord, il y a les intentions de la Banque centrale américaine concernant la politique monétaire. Au cours de l’année 2021, la Fed s’est obstiné à « minimiser la nécessité immédiate d’un resserrement monétaire ». Mais cette année, elle a clairement avancé que « les taux d’intérêt allaient bientôt augmenter ». D’ailleurs, ce mercredi, elle fera une annonce concernant l’accélération du calendrier.

C’est que, aux Etats-Unis, l’inflation est inconfortablement élevée qu’il n’est plus possible de la considérer comme passagère. Les investisseurs s’attendent à ce que la Fed relève les taux à deux reprises d’ici à six mois. Par ailleurs, les marchés prévoient aussi des profits en berne, sous une hausse des coûts et une réduction de la croissance.

Durant ces dernières années, et plus particulièrement depuis la pandémie de COVID-19, les gens sont nombreux à se lancer dans l’investissement autonome. Pour tous ceux qui disposent d’un téléphone, il est facile de procéder à la négociation d’actions grâce à l’utilisation d’un certain nombre d’applis. En outre, toute sorte d’outils et d’analyses sont disponibles en ligne pour réaliser des recherches de grande qualité concernant vos placements.

Toutefois, si vous n’avez aucune idée du fonctionnement du marché boursier, il sera impitoyable. Vous pourrez y perdre le l’argent facilement, de s’éloigner de son plan et de laisser barder par les données. Pourtant, pas besoin d’être un économiste de formation pour faire un investissement et faire fructifier son épargne. Pour préparer la retraite ou pour atteindre d’autres types d’objectifs importants, des personnes de tous horizons, âges et niveaux de revenu décident de faire des épargnes.

Le marché boursier, qu’est-ce que c’est ?

Comme les marchés aux puces ou les marchés de producteurs agricoles, les marchés boursiers sont des endroits qui rassemblent acheteurs et vendeurs. Ici, il ne s’agit pas d’objets de collection ou de légumes, mais d’actions de sociétés cotées en bourse. Autrefois, les courtiers d’une ville, exerçant au nom de vendeurs et d’acheteurs, se regroupaient dans le parquet, ce lieu d’échange, pour faire des échanges (vendre et acheter) d’actions. Ce qui explique les raisons pour lesquelles la plupart des marchés boursiers sont désignés par le nom de la ville où ils sont établis à l’instar de la Bourse de New York ou la Bourse de Londres.

De nos jours, la grande majorité des marchés boursiers sollicitent des plateformes numériques qui automatisent la plupart des opérations. Vous devez garder en tête que les actions des sociétés ne sont pas toutes négociables en bourse. Pour une société fermée par exemple c’est un petit groupe de personnes (une famille, le propriétaire et quelques investisseurs) qui détiennent les actions. Il n’est donc pas facile de vendre ces actions en bourse. Le mieux c’est de le faire en privé.

Lorsqu’une entreprise fermée s’agrandie avec notamment un nombre suffisant d’actionnaires, elle peut choisir de devenir une société ouverte. Ainsi, les actionnaires peuvent décider de vendre en bourse leurs actions dans l’espoir que leur placement initial leur apporte un rendement conséquent.

A qui s’adressent les bourses ?

Toutes les entreprises ne sont pas autorisées à s’inscrire en bourse, mais ce n’est pas non plus réservé aux grandes entreprises uniquement. En effet, certaines bourses sont accessibles aux petites entreprises, même à celles qui ne font aucun profit et dont le chiffre d’affaires est limité à 500 000 $.

Généralement, les grandes entreprises sont cotées sur les bourses les plus célèbres qui suscitent l’intérêt de beaucoup d’investisseurs. L’une des plus importantes aujourd’hui est incontestablement la Bourse de New York (NYSE). Pour s’inscrire à une bourse, une entreprise doit payer. A titre d’exemple, pour s’inscrire à la Bourse de Toronto, une société doit prévoir un coût entre 10 000 $ et 200 000 $. Et en tant que société ouverte, elle devra même payer plus afin de remplir les différentes obligations soumises.

Par exemple, plusieurs règles aux sociétés ouvertes sont imposées par les bourses et les organismes de réglementations pour que les investisseurs soient traités de la même manière. Elles sont notamment obligées de publier leurs états financiers, tous les trois mois et de procéder à l’élection d’un conseil d’administration tous les ans dans le cadre d’une assemblée. Les administrateurs, la direction et les principaux actionnaires n’on pas le droit de négocier des actions de la société s’ils possèdent des informations importantes que l’ensemble des actionnaires ne connaissent pas encore. En voilà quelques-unes des nombreuses règles imposées aux sociétés ouvertes.

De quelle façon le cours d’une action est-il déterminé ?

Les termes « titres de participation », « actions » et « titres boursiers » désignent tous une part des capitaux propres de l’entreprise. Les capitaux propres ou capitalisation boursière d’une entreprise se rapportent à la valeur totale de ses actions en circulation. De ce fait, si la capitalisation boursière de la société se chiffre à trois milliards de dollars, c’est le coût à prévoir pour pouvoir racheter toutes les actions de l’entreprise. Evidemment, ce montant peut augmenter ou diminuer en fonction du prix auquel les investisseurs sont prêts à les vendre ou à les acheter. Cependant, les vendeurs et les acheteurs ne peuvent pas fixer le prix de manière aléatoire. Ce prix est défini sur la base des données fondamentales obtenues à partir des états financiers de l’entreprise.

Lorsque vous réalisez des recherches sur le titre, votre appli de placement ou votre courtier vous en fournira quelques unes. Ces données se rapportent à l’augmentation des revenus, la croissance des bénéfices, les dividendes versés et la dette exigible entre autres. Vous pourrez par exemple trouver toutes sortes d’informations fondamentales sur la plateforme de Placements directs TD. Vous pouvez les utiliser pour prendre des décisions vis-à-vis de vos portefeuilles. On y trouve aussi des rapports d’analystes.

Cependant, les entreprises et les secteurs ne prennent pas référence sur un même modèle. Si les sociétés de certains secteurs connaissent une croissance plutôt lente, celles d’autres secteurs affichent un niveau d’endettement normal. Les investisseurs potentiels peuvent décider de baisser leur « cours acheteur » dans l’hypothèse où une nouvelle vienne réduire les attentes de bénéfices d’un secteur ou d’un secteur ou si les données fondamentales ne sont pas satisfaisantes. A l’inverse, les actionnaires actuels pourront augmenter leur « cours vendeur » si les nouvelles sont positives.

Conseils pratiques pour choisir des actionsmarché bourse

Le choix des actions ne doit pas se faire au hasard. Vous devez vous appuyer sur certaines approches et stratégies. Vous devez d’abord tenir compte des données fondamentales. Analyser les données fondamentales des sociétés sélectionnées vous permettra d’obtenir une confirmation sur leur potentiel de croissance et leur rentabilité.

Ainsi, vous devez examiner les revenus, la croissance des bénéfices, la hausse des ventes sur 12 mois ainsi que les flux de trésorerie disponibles.

Malgré le fait qu’elles ne génèrent pas de revenus, certaines entreprises peuvent voir leurs actions grimper en flèche. Les investisseurs seront donc convaincus du fait qu’elles finiront par devenir rentables. Toutefois, c’est un peu risqué car les investisseurs peuvent prendre la décision de ne plus attendre les bénéfices et choisissent de vendre leurs actions. En principe, l’augmentation des cours boursiers viennent avec les bénéfices. Il est donc essentiel d’opter pour des sociétés que vous jugez susceptibles de devenir rentable au fil du temps.

Vous devez aussi penser à diversifier vos placements. Au moment où vous procédez à la sélection des actions, évitez de vous emballer en achetant une seule action. Cela parce que vous risquez de voit votre épargne s’évaporer su l’entreprise venait à s’effondrer. Il est préférable de partager vos achats entre plusieurs secteurs d’activité et différentes régions. En diversifiant vos placements, vous pourrez vous protéger contre un achat malheureux. Dans l’hypothèse où une entreprise venait à faire faillite, vous pourrez maintenir votre portefeuille à flot grâce aux actions de beaucoup d’autres entreprises. Bien évidemment, il n’est pas possible que toutes fassent faillite.

Par ailleurs, comme il existe des milliers d’actions dans le monde, il n’est pas toujours facile de faire un choix judicieux. La meilleure approche à envisager consiste à acheter des entreprises que vous connaissez. Cette stratégie est adoptée par la plupart des gestionnaires de fonds professionnels. En effet, si une entreprise vous est familière, vous pourrez vous faire une bonne idée de son fonctionnement, de sa santé, de ce qu’elle vend et plus encore. De cette manière, vous pourrez facilement comprendre ses données fondamentales  et ainsi prendre une décision d’achat éclairée.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Lire notre avis sur Etoro