jeudi 15 nov 2018

Marché boursier : l’Asie est plus vulnérable que les Etats-Unis

Marché boursier : l’Asie est plus vulnérable que les Etats-Unis

Selon un analyste, l’Asie serait plus vulnérable à la liquidation du marché boursier que les Etats-Unis.

Alors que les marchés boursiers américains et asiatiques ont tendance à s’affaiblir, c’est l’Asie qui pourrait devenir le grand perdant, compte tenu des perspectives économiques, plus clémentes de la région, a déclaré l’expert.

Protection contre un dollar américain fort

dollar américain fort

Les marchés américains ont rebondi et les actions asiatiques ont été mitigées, mais la tendance généralement à la baisse des actions se poursuit.

Kathy Lien, directrice générale de la stratégie de change pour BK Asset Management, a fait une déclaration ce jeudi à CNBC. Selon elle, ce serait parce que les taux d’intérêt américains sont en hausse grâce à « un environnement de croissance générale ».

Mais en Asie, des taux ont été relevés dans un certain nombre de pays dans un « besoin impérieux » de protéger leurs monnaies respectives contre un dollar américain fort, a-t-elle ajouté.

« Ce n’est pas dans un environnement de croissance positive, la pression sera donc exacerbée sur les marchés émergents par rapport aux marchés américains », a déclaré Lien, également contributeur de CNBC.

« Malheureusement, c’est le début. Je pense que lorsque les changements de sentiments se produisent, ils durent toujours plus longtemps que nous le souhaiterions et nous pourrions voir la vente se poursuivre pendant un certain temps », a-t-elle ajouté.

Ralentissement du commerce mondial

Ralentissement du commerce mondial

Les marchés asiatiques ont dégringolé jeudi matin, à l’instar de Wall Street. Craignant que la lutte en cours sur les droits de douane ne porte atteinte à la rentabilité des entreprises en 2019, Wall Street a ignoré plusieurs résultats positifs.

Outre les mauvaises nouvelles en Asie, la Corée du Sud a manqué ses prévisions de croissance au troisième trimestre. L’économie a progressé de 2 % en glissement trimestriel au cours de la période allant de juillet à septembre. Ce qui est inférieur au niveau 2,2 % attendu par les analystes interrogés par Reuters.

L’économie de la Corée du Sud, axée sur les exportations, est menacée par un ralentissement du commerce mondial, en raison de la montée des tensions entre les États-Unis et la Chine.

La Corée du Sud n’est pas la seule économie asiatique à dépendre du commerce. Certains analystes considèrent donc que sa croissance décevante est un indicateur de la dégradation des perspectives dans la région.

« Nous devons surveiller la région compte tenu de cette faiblesse. Taiwan et Singapour partagent certaines caractéristiques économiques de la Corée (du Sud), mais pas toutes », a déclaré Robert Carnell, économiste en chef et chef de la recherche pour la région Asie-Pacifique d’ING, dans une note du jeudi.

Une impasse politique positive

monnaie d'Asie

Des sorties de capitaux ont récemment plongé la monnaie d’Asie à un creux pluriannuel. La détérioration des perspectives pour le continent survient à un moment où plusieurs économies de la région sont déjà sous le choc de ces récentes sorties de capitaux.

Mais tous les espoirs ne sont pas perdus pour la région, a précisé Lien, ajoutant que de nombreux investisseurs ne se sont pas suffisamment concentrés sur « la possibilité de changement » lors des prochaines élections à mi-parcours aux États-Unis.

Si les démocrates prenaient le contrôle du Sénat, il pourrait y avoir une « impasse politique positive » bénéfique pour les devises et les marchés asiatiques du monde entier, a-t-elle déclaré.

« Je pense que l’idée est que si nous formons un gouvernement divisé, le président Trump devra altérer ses commentaires commerciaux afin de faire adopter certaines de ses autres politiques. Et je pense que c’est ce sur quoi, tout le monde espère… c’est ce qui pourrait vraiment apporter une stabilisation aux marchés », a déclaré Lien.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !