jeudi 15 nov 2018

Loi Mézard : quels changements dans le domaine de l’investissement immobilier ?

Loi Mézard : quels changements dans le domaine de l’investissement immobilier ?

Le ministre de la cohésion des territoires et du logement a imaginé une nouvelle loi qui pourrait remplacer la loi Pinel. Après un dispositif qui a montré des résultats particulièrement positifs, il sera intéressant de savoir quelle est la nouvelle orientation du gouvernement. Les personnes intéressées par un investissement immobilier devront se pencher sur ses nouveautés.

Un dispositif pour les foyers aisés

Cette nouvelle loi entrée en vigueur en 2018 est destinée aux ménages qui possèdent 2000 euros ou plus d’impôts. Ce dispositif Mézard va en effet permettre d’obtenir une défiscalisation intéressante en échange d’un investissement immobilier. En suivant les critères qui seront énoncés, cette réduction d’impôt pourra être obtenue. Faire baisser ses impôts de façon significative ou les faire disparaître sera possible grâce à ce type de placement judicieux.

S’intéressant toujours à l’immobilier neuf, les variations pensées pas le ministre Ménard devraient conduire à des investissements en masse. La mise en œuvre d’une nouvelle loi sur le logement mérite de se renseigner en amont sur loimesard-gouv.com pour saisir l’opportunité. Fort du succès de la loi Pinel, l’objectif est d’accélérer le phénomène pour développer plus largement l’immobilier neuf dans les grandes villes françaises.

logement neuf avec la loi Pinel

Une défiscalisation renforcée

Si le principe de la loi Pinel est conservé, la loi Mézard pourrait appuyer sur les avantages fiscaux qui sont offerts aux investisseurs. En imaginant une mise en location de son bien, 21% de défiscalisation pourra être obtenu pour une durée de 12 ans. Cette opération pourrait représenter le type de placement immobilier à ne pas rater. Depuis la publication des nouveaux textes du gouvernement, les investisseurs devraient se montrer encore plus nombreux à s’intéresser à l’immobilier neuf et ses avantages.

Les zones éligibles ont également été redéfinies pour être plus proches des besoins actuels. Les logements neufs dans les grandes villes sont indispensables pour pouvoir faire face à la demande sans cesse croissante. Au lieu d’avoir cinq types de zonage, le ministre Mézard a décidé de n’en retenir que trois. Plus précises, elles vont guider les investisseurs vers la bonne direction.

De nouvelles règles en matière de logements neufs

De nouvelles règles en matière de logements neufs

La loi Pinel donnait un cadre pour le montant des loyers donc redéfinir les zones au travers de la loi Mézard pourrait être un excellent moyen de surveiller cette tendance. Pour éviter la flambée des prix dans Paris et les grandes villes françaises, un tel dispositif sera très utile. Il va redistribuer les cartes pour que les logements neufs soient accessibles au plus grand nombre.

Les normes de construction restent les mêmes que pour la loi Mézard souvent surnommée loi Pinel 2018. Pour ne pas se tromper, il faudra chercher quelles sont les nouveautés de ce dispositif. Les normes RT2012 restent toujours d’actualité même si l’accent est mis sur des matériaux durables et un bilan énergétique positif. La construction dans les grandes villes doit se faire de façon raisonnée pour ne pas peser sur l’environnement. Cette loi Mézard n’oublie pas d’en faire mention.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !