Gestion de patrimoine hérité : techniques, risques et conseils

Gestion de patrimoine hérité : techniques, risques et conseils

Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions d'entreprise (Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...), les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱💸

👉 S'inscrire gratuitement sur la plateforme de trading social eToro 👈

Si on travaille pour avoir un patrimoine conséquent, c’est surtout pour que nos héritiers puissent en bénéficier un jour. Toutefois, il existe des risques qui peuvent entraver la gestion de la succession. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment assurer une succession de patrimoine efficace.

Généralités sur la succession

Pour protéger son patrimoine immobilier, il est très important de souligner l’ordre des ayants droit. Dans le cadre d’une succession testamentaire, les biens du défunt sont légués selon ses volontés dictées dans un papier écrit. Ce testament doit être transmis à un notaire qui va prendre contact avec la famille pour l’ouverture de la succession.

Dans cette situation, le défunt peut alors décider de léguer une partie à un héritier et une autre à d’autres héritiers, c’est selon sa volonté. Mais il peut également désigner un héritier universel. Ce dernier héritera alors de tous les biens du défunt.

Toutefois dans ce cas, il existe quelques règles de contrôle. En effet, si le défunt a des enfants légitimes, il ne peut pas désigner un héritier universel qui n’est pas un de ses enfants. La loi va répartir les biens afin que les descendants puissent toucher un strict minimum sur les biens en héritage.

gestion de patrimoine hérité

Par contre, s’il n’y a pas de testament qui désigne clairement les héritiers, les ayants droit seront placés selon un ordre bien précis : les enfants légitimes, l’époux ou l’épouse légal(e), les parents et enfin les collatéraux.

Les enfants du défunt et le conjoint sont ce qu’on appelle les héritiers privilégiés puisqu’ils sont les personnes prioritaires dans le cadre de la succession. Les enfants vont alors hériter de ¾ des biens du défunt. Quant à l’époux légal, il héritera du quart restant.
Les ascendants et les collatéraux ne peuvent prétendre à un héritage que si le défunt n’a pas eu d’enfant et n’a pas été marié.

Les risques concernant la succession de patrimoine

Dans une affaire d’héritage, il peut toujours y avoir un risque concernant la bonne fois des héritiers. Le risque le plus fréquent est le recel successoral. Il s’agit d’une situation où une personne va priver ces cohéritiers de leurs droits concernant une succession.

Cela peut être une situation où un héritier va prendre pour lui des biens qui font partie d’une succession. Il peut aussi s’agir d’un cas où un héritier cache l’existence d’un autre ayant droit pour prendre sa part dans l’héritage.

gestion de patrimoine hérité

Conseils pour le règlement de succession

La succession du patrimoine hérité peut être assez complexe avec ces nombreux coûts, les droits de succession notamment peuvent s’avérer assez onéreux. Dans ce cas, le propriétaire peut souscrire un contrat d’assurance-vie pour soulager ses héritiers. En effet, un contrat d’assurance-vie peut permettre aux héritiers de disposer chacun d’une somme assez conséquente. Cette somme permettra de régler les droits de succession.

Pour éviter tout conflit de succession, on peut aussi faire appel à un mandataire pour la gestion de la succession. Cette personne doit avant tout être une personne de confiance. Son rôle sera d’administrer la succession.

Le mandataire sera désigné selon un acte authentique signé devant un notaire et avant le décès du légataire. Ce mandat à effet posthume est fait pour protéger les héritiers quand ces derniers sont encore sous tutelle. On désigne par là notamment les adultes sous protection juridique et les mineurs.

Pour la succession d’un bien immobilier, les démarches administratives peuvent s’avérer complexes, d’autant plus si la décision prise est la revente de ce bien. Dans ce cas, l’ensemble des héritiers bénéficie d’une augmentation directe de capital : c’est la manière la plus rapide de répartir l’héritage. Néanmoins, pour des raisons symboliques et sentimentales, cette décision n’est souvent pas facile à prendre.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

S'inscrire gratuitement sur eToro