Comment changer de banque pro ?

Comment changer de banque pro ?

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

Tarifs élevés, service non satisfaisant…, nombreuses sont les raisons qui peuvent vous conduire à changer de banque pro. D’ailleurs, avec l’essor de la banque en ligne, de plus en plus d’entreprises misent sur cette option. Toutefois, ce changement de banque professionnelle doit suivre plusieurs étapes afin de ne rien oublier d’important. Décryptage.

Changer de banque pro : les préalables

Avant de changer de compte pro, prenez d’abord le temps d’effectuer un bilan de vos produits bancaires en fonction de votre dossier. Livret bancaire professionnel, placement…, faites l’inventaire des produits transférables que vous y détenez. De même, identifiez ceux qui nécessitent une clôture et le cout que cela implique.

Pour ce qui est du compte courant lui-même, vous devez prendre plusieurs précautions. Ainsi, prêtez une attention toute particulière à la durée de validité de votre chéquier (1 an et 8 jours). Alors, pendant la période de transfert, n’oubliez surtout pas de préciser sur le talon de chaque chèque :

  • Le montant
  • La date d’émission
  • L’indication qu’il a fait l’objet d’un encaissement

Pour les opérations par carte bancaire, déterminez les paiements non encore enregistrés sur votre compte. Vérifiez également que vous n’avez aucune opération par carte en instance. Veillez en outre à recenser tous vos prélèvements et virements, aussi bien réguliers qu’occasionnels.

Procéder à l’ouverture d’un nouveau compte professionnel

Procéder à l’ouverture d’un nouveau compte professionnel

Il convient bien évidemment de choisir la banque adaptée à votre activité professionnelle. Néobanque, Banque en ligne ou banque traditionnelle, c’est selon vos besoins et vos attentes. Ce n’est qu’après que vous pourrez ouvrir un nouveau compte professionnel pour votre entreprise. En tout cas, il ne faut pas attendre que votre compte soit actif pour demander vos moyens de paiement. N’hésitez pas à commander le plus tôt possible votre chéquier et votre carte bancaire pour en profiter rapidement.

Sachez que, dans certains cas, c’est votre nouvelle banque pro qui informera les tiers de votre changement de domiciliation bancaire, notamment depuis que le mandat de mobilité existe, afin d’éviter des virements et prélèvements incohérents. Elle s’occupera ainsi d’envoyer une lettre avec les informations sur votre nouvelle domiciliation bancaire (Relevé d’Identité Bancaire RIB), aux organismes qui ont en besoin par courrier postal ou par mail.

Autrement dit, ceux avec lesquels vous aviez des virements et prélèvements permanents. À l’instar des organismes comme l’URSSAF, de l’EDF, du Trésor public ou encore de la sécurité sociale. Il en va de même pour le règlement des salaires de vos équipes et du loyer de vos locaux professionnels.

Effectuer une demande de clôture de compte pro auprès de sa banque

La clôture d’un compte professionnel peut s’opérer à n’importe quel moment. Il vous suffit de transmettre une demande de fermeture de compte avec transfert auprès de votre banque. Pour ce faire, vous pouvez envoyer votre lettre de requête par courrier postal ou par mail. Sinon, rendez-vous dans une agence de votre établissement bancaire.

Dans tous les cas, il est important que vous vous mettiez d’accord au préalable avec votre nouvelle banque pro sur :

  • Le principe et le montant de transfert de compte
  • Les modalités précises relatives au transfert du compte et des contrats

Il est de bons conseils de consulter les contrats auxquels vous avez souscrit auprès de votre ancienne banque professionnelle. Et ce, afin de mieux connaitre les conditions de changement de domiciliation bancaire ou de résiliation du compte. Il en est ainsi notamment du contrat inhérent au terminal de paiement électronique (TPE).

Par ailleurs, il se peut que vous ayez bénéficié de crédits ou de découverts bancaires dans votre précédente banque pro. Dès lors, vous devez vous assurer avant le transfert que votre nouveau partenaire financier est en mesure de vous accorder ces concours en lui fournissant votre nouvelle domiciliation bancaire (Relevé d’Identité Bancaire RIB), vous pouvez aussi vous épargner de cette tâche grâce au mandat de mobilité. Néanmoins, il faut noter qu’après réception de votre dossier celui-ci a tout à fait la possibilité de refuser de vous octroyer ces services, cela peut être en fonction de votre nouvelle banque.

Laisser sur son ancien compte pro une provision suffisante

Procéder à l’ouverture d’un nouveau compte professionnel

Une fois votre demande de clôture de compte pro approuvée et effectuée, votre ancien compte ne fonctionnera plus. En revanche, laissez un peu d’argent sur votre compte pour éviter les mauvaises surprises. Ainsi, pour un chèque encore en circulation, vous vous exposez à d’éventuelles poursuites de la part de son bénéficiaire.

Vous risquez en plus jusqu’à une interdiction d’émettre des chèques de la part de votre ancienne banque professionnelle. C’est pourquoi vous devez convenir avec celle-ci de la date de fermeture effective de votre compte, afin de vous prémunir de possibles prélèvements incohérents. Elle pourra alors vous signaler toutes les opérations qui se sont présentées pendant 13 mois sur votre compte : chèques, prélèvements et virements.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Lire notre avis sur Etoro