dimanche 18 nov 2018

Location immobilière : choisir le bon contrat en fonction de ses objectifs

Location immobilière : choisir le bon contrat en fonction de ses objectifs

Mettre son logement en location ne va pas déboucher sur le même contrat en fonction du locataire choisi. La durée de location ainsi que la présence de meubles doivent également conduire à un contrat particulier. Pour réussir à faire la différence entre chaque type et choisir celui qui convient, il faudra se pencher sur leurs particularités.

Un investissement différent avec un logement meublé

Un investissement différent avec un logement meublé

Acheter un logement neuf en loi Pinel est complètement différent d’un investissement en tant que loueur meublé non professionnel. Pour tirer le maximum d’avantages de son placement, il faudra distinguer le contrat de location vide du contrat de location meublé qui est plus spécifique.

Le contrat de location meublé vise à protéger le mobilier mis à disposition. Il détaille donc tous les éléments présents dans le logement et en laisse la jouissance au locataire. Un logement vide demandera un état des lieux plus simple. Pour se lancer dans la location meublée, il faudra donc se renseigner sur la particularité de ce contrat pour qu’il soit parfaitement en conformité avec la législation.

Le contrat de location saisonnier ou durable

contrat de location saisonnier ou durable

Louer à un étudiant demande bien souvent de réaliser un contrat de location sur une période de 9 mois. Pour ce type de locataire, il faudra faire mention de la durée totale de la location avec la possibilité de renouvellement. La garantie et la caution ainsi que de toutes les informations nécessaires seront présentes sur ce contrat réservé à la location saisonnière.

Il est différent du contrat classique où le contrat de location bénéficie d’une tacite reconduction tant que l’une des deux parties ne fait pas part de sa volonté d’y mettre fin. Un préavis est alors à respecter alors que la location saisonnière peut s’arrêter automatiquement à la fin de la durée précisée dans le contrat.

Un contrat adapté à la rotation locative

Un contrat adapté à la rotation locative

La mise à disposition de logements meublés s’inscrit dans la logique de mobilité des personnes. Les professionnels sont souvent à la recherche de ce type de bien immobilier en cas de déplacements pour quelques mois. Les mutations professionnelles peuvent en effet mener à la mise en place de contrats de location de mobilité. Conclu pour une durée d’un à 10 mois, il est plus flexible que le contrat de location classique.

Ce type de contrat de location peut également être proposé aux étudiants et aux jeunes actifs qui éprouvent des difficultés pour trouver un logement. En optant pour un logement meublé avec un contrat simple à comprendre, ils pourront à tout moment prendre congé pour un logement plus durable.

Le contrat de colocation

contrat de colocation

Proposé aux étudiants, ce type de contrat peut revêtir plusieurs formes. Le propriétaire peut réaliser un contrat de location par colocataire. Ce choix permet de voir entrer et sortir des locataires sans remettre en question l’ensemble de la colocation. Elle peut être très pratique pour un propriétaire qui souhaitent garder ses locataires tout en permettant quelques changements dans la composition de la colocation.

Le contrat peut également être unique pour l’ensemble des colocataires. Simplifiant les démarches au moment de l’entrée dans les lieux, il rend chaque locataire responsable du paiement du loyer dans son intégralité. Lorsqu’un colocataire n’assure pas sa part, les autres ont l’obligation de prendre le relais. Pour un propriétaire, il s’agit d’une sécurité intéressante pour le paiement des loyers.

De plus, lorsqu’un colocataire quitte le logement, cela ne remet pas en question l’ensemble du contrat de location. Cette mention fait partie des 10 clauses obligatoires dans un contrat de location afin de vivre sa location en toute sérénité.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !