Défiscalisation immobilière 2019 : quelle loi pour réduire ses impôts ?

Défiscalisation immobilière 2019 : quelle loi pour réduire ses impôts ?

Investir dans l’immobilier représente un excellent moyen de dégager des recettes régulières. Pour être serein pour l’avenir ou préparer sa retraite, ce type de placement est idéal. Grâce aux dispositifs de défiscalisation mis en place par le gouvernement, les avantages se multiplient. Permettant de réduire sensiblement ses impôts, ils sont parfaits pour les investisseurs avisés. En fonction du type d’immobilier visé, une loi en particulier peut être utile.

La loi Pinel pour l’immobilier neuf

Ce dispositif a mis en évidence le fait qu’acheter pour louer permet de bénéficier de réductions d’impôts. En fonction de la durée de mise en location de son logement neuf, la défiscalisation va pouvoir être importante. Elle démarre à 12 % pour 6 ans pour aller jusqu’à 21% pour 9 ans de mise en location.

Un tel avantage a pour objectif d’inciter les personnes à investisseur dans l’immobilier neuf. Dans les grandes villes et les zones où l’offre dans l’immobilier neuf était insuffisant, le gouvernement a donc réussi à renverser la tendance. La défiscalisation possède des avantages pour les candidats à la location et pour les propriétaires qui auront fait le bon placement.

Avec un logement qui ne demande pas de travaux et qui idéalement placé dans des quartiers attractifs, la loi Pinel a permis de développer le marché du neuf. Se concentrant sur les villes où la demande est supérieure à l’offre, il est impératif de respecter le découpage par zones pour espérer être éligible à cette fameuse loi.

Les investisseurs doivent également être vigilants sur le montant du loyer fixé. Il doit en effet correspondre aux plafonds imposés par le gouvernement. Du côté des locataires, la loi Pinel prévoit que les logements soient réservés aux foyers modestes. Avant de signer le bail, il faudra donc vérifier les ressources des candidats.

Défiscalisation immobilière 2019

L’évolution avec la loi Mézard

Pour prendre la suite de la loi Pinel, la loi Mézard précise les nouvelles conditions pour pouvoir obtenir la défiscalisation attendue. Le gouvernement va donc encourager les foyers qui ont plus de 2000 euros d’impôts à payer par an à se pencher sur ce type d’investissement. Grâce à un achat d’un logement neuf et de sa mise en location, le montant des impôts va largement baisser ou même disparaître dans certains cas.

Les zones ont été redéfinies pour évoluer en même temps que les demandes des particuliers. Pour être certain d’être éligible, il faudra donc les étudier. L’achat immobilier neuf doit se trouver absolument dans une zone tendue.

Les normes de construction sont également importantes avec l’obligation de correspondre à la réglementation RT 2012 pour prétendre à une réduction d’impôt. Il est donc conseillé de s’intéresser aux programmes neufs qui respectent cette condition.

Les logements meublés en vogue

Défiscalisation immobilière impots

Devenir loueur meublé non professionnel fait partie des placements qui débouchent sur une défiscalisation immobilière intéressante. L’abattement de 50% sur les revenus perçus toute l’année représente une excellente raison de s’intéresser à ce type de placement.

Pour en bénéficier, le plafond imposé ne devra jamais être dépassé. Un à deux logements pourront être achetés afin de participer à l’effort pour répondre à la demande. Pour l’investisseur, il s’agit d’un revenu régulier assuré compte tenu de la demande toujours croissante dans le domaine.

Devenir propriétaire de logements meublés demande un petit investissement qui peut rapporter gros. Ce revenu supplémentaire est idéal pour se faire plaisir, financer les études des enfants ou préparer sa retraite. Les personnes qui souhaitent être à l’abri de tout besoin pourront opter pour ce statut. Réunir recettes importantes et défiscalisation sont d’excellentes raisons pour s’intéresser à ce type de placement.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !