3 investissements pertinents pour optimiser ses impôts

3 investissements pertinents pour optimiser ses impôts

Trader en toute simplicité avec eToro

💸 Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions
(Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...),
les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱

👉 Lire notre avis sur eToro 👈

La règle GRATUIT 2X

🔥 Comment n'importe qui en France qui peut obtenir 6 350 € d'actions GRATUITEMENT
🔥 Gagner des retours sur investissement de 716% SANS mettre en danger son patrimoine
🔥 La stratégie SIMPLE qui permet aux ultra-riches de gagner des fortunes lors des crises

👉 Je veux en savoir plus 👈

Réduire son impôt est nécessaire lorsque l’on commence à dégager des bénéfices importants. Certes, on peut, si l’on gagne vraiment bien notre vie et que l’on est un entrepreneur, partir habiter à l’étranger, notamment dans des régions du globe qui nous exempte d’une grande partie des impôts.

Mais cela n’est pas donné à tout le monde car cela suggère de changer totalement notre mode de vie et notre lieu de résidence, ce qui peut être très déroutant, au demeurant.

Toutefois, pas de panique, il existe d’autres possibilités pour défiscaliser et réduire son impôt. Vous désirez optimiser votre imposition fiscale ? Lisez donc cet article et mettez en pratique l’une ou plusieurs des solutions proposées ci-après…

N.B. Ces méthodes pour optimiser votre taux d’imposition et faire diminuer vos impôts ne sont pas toutes connues, notamment celle de l’investissement en démembrement.

L’investissement en démembrement

Il y a fort à parier que vous ne connaissiez pas ce terme et que vous n’en avez même jamais entendu parler. Mais alors, qu’est donc l’investissement en démembrement ? A quoi cela correspond-t-il et pourquoi devrions-nous y regarder de plus près si l’on souhaite optimiser notre imposition fiscale ?

Avant de parler du démembrement, rappelons les bases essentielles de ce qui a trait à la propriété. La propriété est composée de deux parties bel et bien distinctes : la nue-propriété et l’usufruit.

L’usufruit est la partie qui permet d’habiter un lieu, de l’exploiter, en en tirant des bénéfices par la location, par exemple. L’usufruitier doit prendre alors en charge tout ce qui est relatif à l’entretien du logement ainsi qu’aux travaux de rénovation.

Démembrement de propriété

La nue-propriété, quant à elle, est la partie qui permet simplement de vendre un bien immobilier ou de modifier ce dernier. Dans le cas de la nue-propriété, vous n’êtes pas en mesure d’obtenir des rétributions par des loyers locatifs, par exemple.

Le démembrement peut être effectué dans le cadre d’une donation, d’un héritage ou, tout simplement, dans le cadre de l’achat d’un bien neuf ou ancien.

En nue-propriété, via le démembrement, il est possible de défiscaliser les revenus fonciers. Il est également possible de réduire la base de l’IFI. C’est un réel avantage pour celui ou celle qui souhaite acquérir un bien pour sa retraite sans impacter négativement son taux d’imposition.

La loi Pinel/Duflot

Si vous êtes résidents fiscal français et que vous avez réalisé des investissements dans le domaine de l’immobilier locatif, vous allez pouvoir bénéficier d’énormes avantages fiscaux à travers la loi Pinel.

Cette loi est en vigueur depuis 2014 et de nombreux locataires en profitent chaque année.

Grâce à la loi Pinel, vous aurez, en effet, droit à une réduction d’impôt à une hauteur maximale de 300 000 euros par personne et par année ou/et un plafond de 5 500 euros par m² de surface habitable.

loi Pinel/Duflot

Les taux de réduction d’impôts seront les suivants :

  • Pendant la période initiale de 6 ans, un taux de réduction d’impôt de 12%
  • Après une prolongation de trois années supplémentaires, un taux de réduction d’impôt de 6%
  • Après une nouvelle prolongation d’une durée identique de trois années supplémentaires, un taux de réduction de 3%

Investir dans l’immobilier s’avère donc être très avantageux en matière fiscale lorsque l’on est résident fiscal français.

Cependant, la loi Pinel n’est, bien entendu, pas la seule et unique loi qui permet de le faire. Vous avez également la possibilité d’avoir recours à des lois telles que la loi Malraux, la loi Denormandie, la loi Robien ou encore la loi Borloo, la loi Demessine…

Faites donc vos propres recherches pour déterminer quelle est la loi qui serait la mieux adaptée à votre profil d’investisseur.

Faire une donation auprès d’associations

Faire une donation auprès d’associations

Ce n’est peut-être pas un investissement à proprement parler, mais la donation d’une certaine partie de votre patrimoine financier à une ou plusieurs associations va faire en sorte de vous alléger du point de vue fiscal.

Ainsi, en prenant l’exemple d’un don que vous feriez à une association, don à hauteur maximale de 66 667 euros, vous bénéficierez, dans ce cas, d’une réduction d’impôt d’un montant de 50 000 euros. Ce montant sera donc déduit de votre imposition.

Ce type de réduction d’impôt entre dans le cadre de l’IFI ou Impôt sur la Fortune Immobilière, qui est ni plus ni moins que le remplaçant de l’ISF, l’impôt Solidarité sur la Fortune.

La personne qui souhaite payer moins d’impôts aura donc tout intérêt à être généreux et faire des donations à des associations. Il existe tant d’associations qu’il aura l’embarras du choix. Sur ses impôts, figurera ce don qui sera alors déduit du montant à régler à l’administration française.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !