Investir dans l’immobilier locatif : tout ce qu’il faut savoir

Investir dans l’immobilier locatif : tout ce qu’il faut savoir

Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions d'entreprise (Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...), les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN...) 💱💸

👉 Lire notre avis sur la plateforme de trading social eToro 👈

S’il y a un type d’investissement qui devient de plus en plus tendance, c’est bien l’investissement locatif. De plus en plus de particuliers s’y lancent d’ailleurs, en acquérant une maison ou un logement qu’ils rénovent et mettent à la disposition de locataires, quitte à faire un emprunt pour y parvenir. Mais comment cela se passe-t-il vraiment ? Combien cela peut-il rapporter à l’investisseur ? Et quelles sont les choses à savoir avant de se lancer ? Tour d’horizon sur ce type d’investissement idéal pour faire fructifier ses économies.

Investissement locatif : est-ce vraiment rentable ?

Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’investissement locatif consiste à acheter un bien immobilier ou participer à son achat avec comme objectif de le mettre en location par la suite. Pour y parvenir, vous avez la possibilité de solliciter un prêt immobilier que vous pourrez ensuite rembourser avec les loyers venant des locataires de votre bien (votre investissement).

Mais certains se posent sans doute la question : « combien peut-il vraiment rapporter par rapport aux autres types d’investissement ? » Eh bien, sachez que l’investissement locatif fait partie des investissements les plus rentables, mais aussi les plus fiables (c’est à dire les moins risqués), et ce depuis quelques années déjà.

La rentabilité d’un investissement locatif varie généralement entre 3 et 6 %, ce qui est tout à fait raisonnable. Mieux encore, ce pourcentage peut même atteindre 7 % si votre bien immobilier se situe dans les zones les plus favorables (voir plus bas). Il est d’ailleurs possible de calculer soit même le rendement brut de son investissement locatif en utilisant la formule suivante : rendement en % = (loyer mensuel x 12) x 100/prix d’achat du bien.

Faire appel à un professionnel : c’est possible !

En résumé, l’investissement locatif est toujours un bon choix pour ceux qui souhaitent avoir une rentrée d’argent stable sans trop prendre de risque. Cependant, il y a beaucoup de choix à faire avant de se lancer, sans oublier les démarches à suivre qui peuvent s’avérer être un parcours du combattant pour certains.

Heureusement aujourd’hui, il existe des entreprises spécialisées comme le site investissement-locatif.com qui cherchent justement à venir en aide à ceux qui souhaitent se lancer dans l’investissement locatif. De la recherche du bien « parfait » au choix de la zone d’investissement, en passant l’aménagement et la décoration, et jusqu’à la mise en location… l’entreprise propose divers services afin de guider l’investisseur d’étape en étape vers le succès de son investissement. Cerise sur le gâteau, vous avez même droit à un simulateur en ligne pour vous aider à calculer votre rendement immobilier.

Investir dans l'immobilier locatif

Quelques points à connaître avant d’investir

Choisir le bon emplacement

Acheter pour louer, cela semble à première vue être une chose simple à faire, mais pas vraiment en réalité… En effet, il ne suffit pas de mettre la main sur n’importe quel bien immobilier et de le mettre ensuite en location. Il est important de bien choisir le secteur géographique où acheter le bien, car votre future rentabilité en dépend.

Pour faire simple, il faut savoir que certaines villes rapportent beaucoup plus en termes d’investissement locatif que d’autres. Selon les experts, certaines villes comme Perpignan, Mulhouse ou encore Angers sont les plus conseillées, en plus de Paris et en Île-de-France bien évidemment où les loyers sont largement plus chers. Contrairement à cela, certaines villes à faibles demandes locatives sont déconseillées au risque d’avoir une rentabilité moindre. Bref, il faut savoir bien étudier le marché. Mais si vous n’avez pas les compétences nécessaires, il est préférable de faire appel à un professionnel comme nous avons expliqué plus haut.

La menace « évolution du marché »

Même si vous avez choisi le bon secteur pour investir, cela ne vous garantit pas un rendement élevé indéfiniment. Le fait est que le marché immobilier peut très bien évoluer à la hausse comme à la baisse. Il est donc nécessaire de bien étudier le marché avant de se lancer. En cas de doute, vous pouvez encore une fois faire appel à des experts en la matière afin d’obtenir des conseils en matière d’investissement locatif.

La diversification, une bonne stratégie

Il est aussi important de savoir diversifier son investissement. Cela veut dire que si vous en avez les moyens, il est conseillé d’investir dans plusieurs petits logements au lieu de placer votre argent dans une grande propriété. Comme cela, si vous avez un problème sur un de vos logements, vous pouvez toujours compter sur les autres placements en attendant de résoudre le problème en question.

À titre d’exemple, si un locataire a du mal à payer son loyer, il ne s’agira pas de votre seule source de revenus sachant qu’il vous reste d’autres loyers à percevoir à la fin du mois.

Concernant la fiscalité…

Ce qu’il faut savoir également, c’est que comme tout autre type d’investissement immobilier, l’investissement locatif est soumis à diverses lois applicables en fonction de sa nature. Il est donc important de connaître les lois qui, elles, évoluent d’ailleurs avec le temps. Sachez entre autres que les revenus locatifs mensuels sont imposables à l’impôt sur le revenu, et le montant des taxes à payer varie en fonction du type de bien mis en location (s’il s’agit d’une location nue ou meublée…).

Investir dans l'immobilier locatif

… et la défiscalisation

Mais qui dit impôts, dit également, possibilité de défiscalisation, et l’investissement locatif est bel et bien concerné par cela. L’État est d’ailleurs très favorable à ce type d’investissement qui pour lui contribue grandement à la multiplication de propriétés et logements neufs. De ce fait, l’investisseur locatif a droit à une défiscalisation plus avantageuse, c’est-à-dire plus d’avantages fiscaux que les autres types d’investisseurs.

De la loi Pinel au dispositif Denormandie, en passant par le dispositif Cosse… L’État a jusqu’ici mis en place une panoplie de dispositifs de défiscalisation visant surtout à pousser les investisseurs à se lancer dans l’achat locatif.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Avis eToro : tout ce qu'il faut savoir